Une partie des images présentes sur ce forum est l'oeuvre et la propriété d'Ankama ©
www.dofus.com/fr




Partagez | 
 

 Le village de Gisgoul ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Doubhée
Aventurier
Aventurier
avatar

Féminin Nombre de messages : 105
Classe : Iop
Cercle :
105 / 200105 / 200

Date d'inscription : 07/03/2010

Qui est-ce ?
Cercle::
134/200  (134/200)

MessageSujet: Le village de Gisgoul ...   Mer 17 Mar - 0:02

Chapitre 1 "La fuite" :


Ce jour là il faisait froid à Pandala. Les petits enfants étaient chez eux , les mères préparaient le repas pendant que les pères chassaient dans la forêt , ils voyaient quelques créatures de temps à autres , mais ils les évitaient ou les combattaient , suivant leur forme ...
Mais ce jour là , un homme était parti seul ... Au début il était confiant , la bonne odeur de la forêt à l'aube , les petites créatures que l'on voyait de ci de là à travers la pénombre de quelques arbres ou le soleil n'avait pas encore confié de douce et protectrice lumière ...
Mais , soudain , il entendit un bruit , autre que les créatures , les bruits des arbres , des branches , du vent , ou de la nature . Des pas ! Ils se rapprochaient de plus en plus de lui , ils étaient de plus en plus nombreux , le sol commençait à trembler sous ces pas !
Il regarda par terre , il était sur un chemin forestier. Il se dépècha de se cacher à côté un bulbison endormi . Il avait bien fait , car les pas se rapprochèrent de plus en plus , pour finir par être à un mètre de lui .
Il se tourna , ils étaient des cavaliers , des guerriers , leur armure noire ne laissai aucun trous pour que leurs adversaires puissent les tuer.
Il regarda la route , réfléchit , et avait prévu ce qui allait se passer ...


La cavalerie comptait près de 500 hommes , elle allait mettre à feu et à cendre les villages ...
Ils étaient Brâkmariens , ils venait reprendre un prisme sacré que les Bontariens avaient conquis il y a deux semaines de cela ...
Si elle suit la route , elle allait tomber sur le village d'ici deux bonnes heures...D'ici là , il devait convaincre les villageois de partir , sans quoi , ils allaient se faire tuer. Mais , ou aller ? Pas en ville ... Il chercherait cela au bon moment , pour l'instant , il n'avait que deux heures devant lui , mais , l'armée avait pis le chemin de la route pour tomber dur les villages tout de suite , sans avoir besoins de faire l'effort de chercher , mais , il connaissait des racourcits ...

En effet , cet hommes , son nom était Paher , il était le chef d'un village nomades autrefois , mais depuis qu'ils ont découverts Pandala ils sont devenus sédentaires , il compte à peu près 50 hommes , et 50 femmes , cette dernière était elle même , la femme de Paher , mais , ils étaient les seuls villageois , bien qu'a leur tête , qui n'avaient pas d'enfants , en effet , Paher était stérile . Mais sa femme l'aimait plus que tout , au fond de son être ... Elle se nommait Safana , et elle était sa femme , bien qu'il ne lui donne pas d'enfants , elle voulait mourir avec lui , tous vivre avec lui ...

Paher couru , couru , prit les meilleurs racoucits qu'il savait ... En dix minutes , il fut arrivé au village , il se précipita sur une motte de terre qui servait à faire passer des messages aux villageois , en leur disant de prendre de quoi manger pour longtemps , il ne savait pas pour quand ils en auraient , à tenter de trouver un abris , dans des endroits qu'ils ne connaissaient pas ... En une heure , ils virent arriver au loin des ombres , ils partirent , le coeur serré , avec leur famille , en courant dans les bois ...
Brâkamar avait bien réussit son coup , il avait fait régné une telle terreur que , même au moment de combattre , leurs Bontariens avaient abandonnés . Le village devait donc détourner sa route pour éviter le passage des Brâkmariens , ils étaient provisoirement à un endroit , pour sans doûte deux ou trois jours , non loin de la mer, dans un endroit non humide ...

Ils avaient peur , que faire ... ?


Un matin , Pehar convoqua ses troupes , un aventurier avait trouvé l'emplacement de leur campement en se promenant , et , en ce moment , on ne peut faire confiance à personne , les aventuriers sont prêts à trahir leur peuple pour ne pas être embêtés pas Brâkmar , ou encore pour une petite somme de kamas , qu'il perdaient " à tout hasard" à leur sortie du camp.
Pehar ordonna de se préparer à quitter les lieux ! En une demie-heure , tout était prêt , Pehar regarde encore une fois pour voir s'il n'y avait aucune trace de leur visite , en vain , heureusement ...
Ils arrivèrent au pont de Pandala , juste avant , Pehar leur avait dis que , en une heure, ils devaient avoir finis la traversée du pont , pour éviter d'être vus , une chance pour eux , car en ce moment , ils n'y avait pas grand monde sur ce pont , la re-conquête du prisme sacré sur l'île s'était répendue comme la malédiction Wabbit .
En moins d'une heure ils réussirent à traverser le pont . Ils allèrent vers le sud , car , au sud , s'éttendait des vastes prairies luxuriantes , avec quelques habitations qu'ils tacheraient d'éviter.
Pehar , sourit , et appella son village ...
-"Mes amis ! Nous avons réussis à survivre !"
Un silence s'abbati , ils ne voulaient pas se faire remarquer.
-"Mais il nous reste le principal. Nous avons découverts la vie sédentaire , elle est très confortable , je pense qu'aucun d'entre vous ne me dira le contraire. Mais nous devons trouver un lieu calme , sans personne pour nous déranger , et je ferrais mon possible , non , tous ce qui est en mon pouvoir pour que ce qui vient de ce produire dans les derniers jours ne reviènnent plus jamais , même si je dois y laisser ma vie !"
Les dernières paroles redonnairent le sourit aux villageois , qui avaient l'espoir de retrouver une terre neutre , ou ils pourraient être tranquiles ,et ne pas avior à fuir , car , même à Amakna , bien qu'ils soient aux abords d'Astrub , était recouverte de Brâkmaiens et de Bontariens se faisant la guerre ...

-" Allez ! Marchons !" Dit Pehar. Et ils partirent en quête d'un nouveau village ...




Si t'as pas d'ami mange du pain y'a de la mie !


Dernière édition par Nhial le Sam 27 Aoû - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doubhée
Aventurier
Aventurier
avatar

Féminin Nombre de messages : 105
Classe : Iop
Cercle :
105 / 200105 / 200

Date d'inscription : 07/03/2010

Qui est-ce ?
Cercle::
134/200  (134/200)

MessageSujet: Re: Le village de Gisgoul ...   Mer 17 Mar - 23:04

Chapitre 2 : "La carte"

Pehar fît l'appel , personne ne manqua . Mais il manquait une chose à Pehar , une chose qui était des plus imporantes pour chercher ce genre de choses , de lieu...
Une carte ! Il lui fallait en urgence une carte ! Mais ... Comment ?
Il annonça donc que le depart est donc pour demain , il ne faut tout de même pas s'attarder ici... Mais en même temps , ne pas se faire connaître , ne pas montrer son visage ... Il entra en Astrub , une genille dont il avait vetu la capuche cousue finement par un tailleur de la région de Pandala , c'était sa cape préférée , dicrête , camouflante , mais il n'avait jamais pensé l'utilisé pour ce genre de choses , il se dit de ne plus penser à cela ...
C'est alors qu'il fît sotir d'une grande maison , un nouvel aventurier sur la grande liste dejà , il était content , et était en train de vétir sa panoplie qui était visiblement trop lourde pour lui avant cela ... Il y avait une femme à l'entrée avec un grand chapeau de paille sur la tête , il alla vers elle ...


-"Bonjour mademoiselle , pourriez-vous m'indiquer qui vous êtes ?
-Avec plaisir messire ! Bienvenue à la demeure des mercenaires ! Nous pouvons éxécuter tout type de contrats. Moyennant quelques kamas nous pourrons t'aider à trouver l'objet qui te plait tant , t'accompagner dans une aventure éliminer ton pire ennemi ou bien d'autres choses encore ...
-Bien , merci à vous mademoiselle !
-Madame !
La femme vêtue du chapeau de paille lui fît un clin d'oeil , puis repondit aux questions des autres aventuriers pendant que Pehar entrait dans la demeure des mercenaires ...

Pehar entra dans la grande maison , sallua les mercenaires présents au fond de la salle et dit :

-"Bonjour ! J'ai besoin en urgence d'une carte ! J'ai beaucoup de kamas , mais s'il vous plait , une carte sacrée , qui mon montrerait le bon chemin à prendre...
-Bien le bonjour ! Et bien je suis pour le moin surpris de ce que vous me dîtes là , ne saviez-vous pas que , pour obtenir une carte divine de la sorte , il fallait se faire accepter par son dieu ? Il faut qu'il donne l'accord de vous aider , mais après , cette carte vous indiquera le bon chemin , IL vous indiquera le bon chemin , à travers cette carte , car , les dieux connaisent mieux que nous l'avenir , le passé , et parfois même , le présent !
-Hum...Merci bien , il y a une sorte de ... Statue ici ?
-Bien sur , pour vous c'est au sud , au revoir ! Merci de votre visite , et n'essitez pas sûrtout , nous sommes là !" Le mercenaire lui fît un clin d'oeil. Pehar pensa que c'était une manie chez eux avant de le saluer , puis , s'en alla à la statue Iop...
Pehar avait entendu parler de ces choses que les gens "normaux" , font , pour se faire accepter des dieux , seulement , lui n'avait jamais prié son dieu , ni même vraiment penser qu'il éxistait ...



5 minutes plus tard il était devant , ou plutôt aux pieds de l'imposante statue qui se montrait devant lui , Pehar pensait que cela tait des idiotties , mais s'ily avait un moyen de sauver son village , il le ferait , il l'avait promis , sur sa propre vie , il n'avat donc plus le droit de reculer , et encore pire , il ne pouvait plus reculer ...
Il regarda autours de lui , vît beaucoup daventuriers qui se parlaient entre eux , parmis eux quelques bworks , comme d'habitude à ce qu'il parait dans ce genre de cités ...
Enfin il se mit en tailleur , ferma les yeux , et commença à prier à sa manière ...
Il pensait à son village , qu'il devait les sauver ...
Mais il perdait courage , depuis une heure qu'il priait pas un signe ... Et c'est juste au moment ou il allait ouvir les yeux pour revenir à la réalitée qu'il fût noir autours de lui ... Très vite , une lumière pourtant rouge circulait autour de lui , elle était rouge sang , cela dégouait Pehar qui avait fuit la violence pour être en paix ... Puis , la lumière rouge se transforma en un corps , un hommes , il avait de la barbe et des musclue , on aurait dis un grand guerrier ... C'était Iop ...

-"Pehar ! Pourquoi viens-tu ici ?
-Je viens vous demander la carte mon Seigneur ... La carte sacrée ... J'ai un village , j'ai juré de les défandres contre le mal et de leur trouver un foy... Il ne finit pas car Iop l'interrompit ...
-Non Pehar ! Tu ne crois pas que c'était à prévoire ? On ne se rebelle pas aisi contre les Dieux ! Et oui Pehar , tu crois quoi ? Que moi , j'ai cré le sex mâle et femelle juste pour m'amuser ? Non , pour faire durer ma race , car je suis fière d'elle ! Mais en restant ensemble sans voir de monde , en éttant qu'entre vous , vous croyez quoi ? Vous allez finir par vous éteindres ! En faisant ainsi vous m'insultez !
-Seigneur , je comprends ... Oui je comprends ... Je ne comprenais pas , mais votre récit m'a désormait fait comprendre ...
Iop se concentra en regardant Pehar pendant dix minutes ...
-Bien , tu dis vai , je viens de lire dans ton esprit , mais je vais te donner la carte à une condition !
-Dîtes , je vais tous faire pour sauver mon village !
-Tu devrais m'être fidèle , mais je vais t'indiquer le sens d'un endroit ou vous pourriez être tranquiles , mais seulement vous ne accepterez le monde ! Vous serrez les plus accueillants ! Et vous invitrez à vos rejoindre . Sans ça , ton village sera détruit ...

Sur ces mots tout redevient comme avant , à une exeption près , il était tard ... Mais Pehar avait entre les mains ... La carte ...




Si t'as pas d'ami mange du pain y'a de la mie !


Dernière édition par Nhial le Sam 27 Aoû - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doubhée
Aventurier
Aventurier
avatar

Féminin Nombre de messages : 105
Classe : Iop
Cercle :
105 / 200105 / 200

Date d'inscription : 07/03/2010

Qui est-ce ?
Cercle::
134/200  (134/200)

MessageSujet: Re: Le village de Gisgoul ...   Dim 21 Mar - 23:30

Chapitre 3 , "La grotte" :

... Pehar entra au camps , les autres dormaient , ils s'étaient sans doûtes fait du soucis , avant tout pour eux que pour Pehar. Mais Pehar chassa ses pensées de son esprit , il y avait des gens en qui on a confiance , d'autres non , et c'est normal , c'est le sens de la vie ...

Ce matin même , Pehar demanda aux villageois de se regrouper , avec leurs affaires . Les villageois connaisaient bien Pehar , ils savaient que , si il n'avait pas eu la carte , ils dervaient partir quand même ...Mais , malgrès ce que pensent les villageois sur lui , son moral et bien d'autres choses , ils savaient au fond d'eux qu'il était un grand chef , et cela personne ne pouvait dire le contraire , il tenait plus à la vie de son village qu'à la sienne , c'est aussi pour cela qu'il est le chef...
Une fois les villageois regroupés , il prit la parole :

-"Villageois !Mes fères ! Cela fait à peine une semaine que nous avons fuits , et cela , je le vois comme moi même je le sents , vous donne les larmes aux yeux ... Mais soyez forts ! Même Brâkmar ne nous a pas trouvé ici , à Astrub , la terre la plus fréquantée du monde des douze ! Mais nous allons devoir partir ... J'ai la carte sacrée !
Priez dieu , priez le si vous voulez vous en sortir ! Ce ne sont pas des balivèrnes ! Il était face à moi ! Priez le , adorez le , grâce à lui nous sommes ici ! Nous songez point à la mort ou à autre chose de ce genre , ce serrait une insulte envers lui et il ne se montrera pas indulgent ! Si nous voulons trouver une terre , nous devons l'adorer !"


Les villageois se regardèrent les uns des autres , se demandèrent si c'était bien lui ? Lui qui leur avait enseigné une "nouvelle religion" , dis que les hommes des cités gachaient la nature , qu'ils devaient même mourir ! Certains fûrent pris pars l'émotion , deux sentiments fusionnants , la perte du village , de sa maison ... Et les paroles de Pehar qui n'allèent sûrement jamais se faire ...
Pehar fît signe aux villageois de partir , comme il l'avait fait à Pandala il regarda s'il n'avait rien laissé sur le sol , lui , puis inspecta les endroits ou les villageois avaient dormis , rien n'avait été laisser , ce serrait dangereux en cette zone de laisser des traces , voir du suscide.
Ils marchèrent , et dûrent par deux ois éviter une patrouille Brâkmarienne qui inspectait les lieux , qui ne disais pas qu'ils étaient à leur recherche ? Oto Musam avait posé des kamas sur leur tête , beaucoup trop pour faire confiance à qui que ce soit d'inconu , et tant qu'à faire à éviter les regards , les gens ...
Depuis deux heures ils avaient quittés le clan , et , Pehar , toujours derière pour surveiller les potentiels poursuivants , entendit des bruits vers le début de la file , il monta , buscula quelques personnes et s'excusa , une fois au bout de la file il regarda devant lui. Une grotte à gauche , une entrée vers une petite cité par un pont-levis...
Pehar n'eut pas besoin de trop de temps , il dit :
-"Prenons par la grotte ! Peronne n'y vient ce sera moin dangeureux pour nous , alors que là les portes de la citée font place à des patrouilles , des habitants ... De plus un grand chateau se dresse devant nous ...Non prenons par la grotte."
Il entrèren dans la grotte , il faisait humide et frais , les mères mirent des petits blousons de fortune à leurs enfants en peau de Pandikazes. Tendis qu'ils avançèrent ils entendirrent des bruits d'eau qui coulait sur les paroies de la grotte , et quelques petits bruissements ui se firent de plus en plus forts très aigus ...
Ils avançaient quand soudain ! Pehar s'arretta net , il y avait en face d'eux des rats , il comprenait de mieux en mieux pourquoi personne n'était ici , car sans les rats c'ets vrai que c'est une bonne cachette pour les gosses , et pour les gens qui cherchent à fuir ...
Pehar avançait , comme si de rien était , et les villageois firent de même ... Les rats les regardaient fixement , s'éloignaient à leur passage et courraient devant ou derrière eux de temps à autres ...
Enfin , Pehar vit une lumière, il fit signe à tout le monde de courir , puis , tout à coup , stop ! Il y avait un port ... Avec des gens , beaucoup de gens et qui portent des vêtements très lourds , mieux vaut ne pas passer car on écoute plus ce genre de personne qu'un nouvel aenturier qui viens de battre un bouftou et qui a vut des "gens"...


La nuit ils sortirent ... Doucement Pehar regarda s'il n'y avait personne ... Personne , ils courèrent de nuit sur le port, puis prirent vers une grand maison d'après ce que la carte lui indiquait ...

Deux heures plus tard , ils virent se dresser devant eux , la bibiothèque d'Amakna! Pehar avait lut des écrits sur elle même , on rapporte que c'est la plus grande , avec les ouvrages les plus vieux que l'on puisse imaginer , la naissance du monde était ici ...
Pehar vit une lumière dedant , il entra , personne , c'était à l'étage ... Il monta , et vit un jeune Feca en train de consulter des documents ...




Si t'as pas d'ami mange du pain y'a de la mie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doubhée
Aventurier
Aventurier
avatar

Féminin Nombre de messages : 105
Classe : Iop
Cercle :
105 / 200105 / 200

Date d'inscription : 07/03/2010

Qui est-ce ?
Cercle::
134/200  (134/200)

MessageSujet: Re: Le village de Gisgoul ...   Lun 14 Juin - 17:33

Chapitre 4 : " Un aventurier ? "

... Pehar s'approcha de plus en plus , d'un pas non assuré ... Le disciple de Feca l'avait entendu et savait qu'il était là , mais il lisait des documents ... Une plume de bwak à sa droite , non loin de lui , avec un ver d'encre noir sûrement très chère à en juger sa couleur.De temps en temps , il regardait dans son ver pour voir si l'ombre pouvait lire ce qu'il lisait ou allait écrire , ces documents devaient être d'une grande confidentialité ...

-Bonsoir noble aventurier... Dit Pehar qui tentait d'être le moins intriguer possible par la feuille du disciple de Feca.

-M...Bonsoir ! Dit le Feca qui tentait d'être chaleureux avec ce nouvel aventurier. Je vous observe depuis un petit moment , depuis que vous être entré en fait ! Vous devez être Pehar , le chef de la tribu de Pandala qui s'est sauvée si je ne m'abuse ?

-Qu'est ce qui vous fait dire ça ? Dit Pehar avec étonnement.

-Vos sandales , ceux faites avec le bois de Pandala , et cette forme ... Exactement celle de vos cordonniers , et puis personne n'en porte plus depuis votre histoire. C'est donc vous Pehar ! Déclara-t-il avec un grand sourir.

-Et bien inutile de vous le cacher , c'est moi ,Pehar , du village de Pandala ! Je viens ici pour quelques instants , je ne vais pas vous déranger plus. Vous me semblez être un aventurier , j'ai ici une carte qui m'indique un chemin à prendre , elle indique une position derière les montagnes , je voudrais savoir comment les franchir sans passer par les Plaines de Cania. Vous ne connaitriez pas un chemin ? Pehar donne la carte au voyageur.

-Si je connais , mais tu devras prévoir trois mois,voir un peu plus... Tu es prêt à cela ?

-Pour sauver mon village je suis prêt à tout !

-Bien ... Tu vas descendre Amakna , tout Amakna ! Puis tu vas aller vers Sufokia , la ville des pêcheurs ! Il n'y a pas de bons pêcheurs que je ne connaisse qui n'ont de bateaux ! Tu vas demander un bateau en échange de kamas biensûr. Puis tu iras vers le sud , tu longeras la côtedu territoire des Porcos , puis du village des DragOeufs , et tu tomberas sur le cimetière des torturés ... Tu franchiras ce cimetière pour aller vers le nord , et tu iras toujours vers le nord... Puis il y aura une grande tour ... Elle est inhabitée , vous y serrez en sécurité , seul moi connais cette tour , située à un endroit où les bworks on fait leur loi ... Le voyage ne sera pas sans dangers !

-Je le sais bien... Pourquoi m'aidez-vous ?

-Ma ... ma famille a été tué par des Brâkmariens , car elle est Bontarienne... Vois-tu , je n'aide pas toi , mais je me bats à ma façon contre eux ...

-Hm... Passez une agrèable soirée ,que les dieux vous bénissent !

-Ce soir je vais prier pour vous , bon chemin , prenez garde tout de même !

Pehar sorti de la pièce , lentement , en ce demandant qui était cet homme et s'il était vraiment là pour l'aider , mais enfin , de toutes façons son chemin était le plus sur , et sûrtout , le seul ...




Si t'as pas d'ami mange du pain y'a de la mie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doubhée
Aventurier
Aventurier
avatar

Féminin Nombre de messages : 105
Classe : Iop
Cercle :
105 / 200105 / 200

Date d'inscription : 07/03/2010

Qui est-ce ?
Cercle::
134/200  (134/200)

MessageSujet: Re: Le village de Gisgoul ...   Sam 27 Aoû - 14:48

Chapitre 5 : " Le bel abri "


Deux mois s'étaient écoulés depuis cette fameuse rencontre entre Pehar et le Feca de la bibliothèque. Le voyage allait être un peu plus long que prévu , les obstacles , les patrouilles , rien que deux Brâkmariens peuvent être dangereux s'ils reconnaissent Pehar et sa troupe de rescapés.
Ils avaient fait face à de nombreux monstres , plus ou moins féroces mais toujours groupés , qui avaient mis les talents de combattants de certains " voyageurs " à rude épreuve , dont celui de Pehar était de loin le meilleur combattant de sa troupe de villageois qui inspiraient à de nouvelles contrées , et qui en découvraient tous les jours.
L'assaut des Brâkmariens réussit sur les prismes de la contrée d'Amakna n'avait pas rendu leur voyage facile , il devaient éviter ceux-ci tous les jours , Pehar devait se renseigner sur de nouveaux prismes posés dans des tavernes ou des lieux plus ou moins sordides , toujours mettre à jour sa carte , en acheter des nouvelles mais en gardant l'originale sur soi ...




Ils montèrent , le soir , un camps de fortune dans la forêt d'Amakna , située à l'ouest de cette grande contrée peuplée de personnes bien différentes les unes des autres , mais également des monstres , de donjons et de paysages divers. Pehar fut fière , après une heure entière passé dans sa tant , d'annoncer à toute sa troupe leur position exacte sur la carte. Et comme tous les soirs , il prit la parole à haute voix :

-"Le temps passe depuis que nous avons été expulsé de nos terres ! Mais un jour nous les reverrons ... Ce soir j'ai travaillé sur notre position , et je peux vous la donner sans aucun doute sur celle-ci : Nous sommes dans la forêt d'Amakna , située à l'Ouest de ce pays et demain nous allons la quittée , mais nous allons aussi devoir beaucoup marcher car j'ai découvert un abri , assez grand pour nous tous mais il ne durera qu'une nuit comme tous nos arrêts vous le savez. Entre cet abri et la forêt il y a nombres d'aventuriers qui passent , et des aventuriers expérimentés , à tout moment nous pouvons tomber sur des Brâkmariens expérimentés qui veulent changer de prisme , car c'est aussi un nid à prismes ... Il marqua un temps d'arrêt avant de reprendre Reposez vous bien car nous partons tôt demain , vous aurez besoin de toutes vos forces pour cette grande marche ! Bonne nuit. "


Le soir , dans sa tante , Pehar ne cessa pas de penser au voyage de demain qui serrait sans doutes un des plus dangereux de leur voyage ...


Pehar leva sa troupe une heure avant de lever du soleil , contrairement à ses habitudes , pour que tout le monde prenne des forces , regroupe toutes ses affaires car aujourd'hui il n'y aura à aucun moment une pause.
Ils étaient déjà dans le bas de la forêt d'Amakna , en trois heures ils la quittèrent , et à partir de ce moment précis Pehar fut aux aguets pendant tout le reste de la journée , encore plus que d'habitude.
Ils croisèrent un Brâkmarien qui était trop orgueilleux pour prêter attention à une pauvre troupe d'aventurier perdus ... Il ne savait pas ce qu'il venait de laisser passer sous son nez ...
Le voyage passa plus vite que prévu et Pehar fut bien soulagé de n'avoir croisé personne de nuisible à leur voyage , car il le sait , le long voyage qui durait déjà depuis des mois pouvait finir en un bain de sang en quelques minutes à peine , il n'osait même pas l'imaginer. Et ils arrivèrent comme prévu devant la grande grotte.
Une jeune fille habillée de scarafeuille doré était entrain de roupiller devant celle-ci , les aventuriers passèrent devant celle-ci sans faire le moindre bruit pour ne pas troubler son sommeil ...











Si t'as pas d'ami mange du pain y'a de la mie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le village de Gisgoul ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le village de Gisgoul ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lande de Sidimote & Gisgoul, le village devasté
» Récits de la bataille au village orc (Trépas d'Ogrim)
» UN VILLAGE ORK BADMOON POUR LA DCA 2009
» Le vieux village et son temple abandonné
» luciole et kaval au village :°)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan des Eldrigans :: Le village :: La Bibliothèque du Clan :: Les Ecrits des Mercenaires et Voyageurs-
Sauter vers: