Une partie des images présentes sur ce forum est l'oeuvre et la propriété d'Ankama ©
www.dofus.com/fr




Partagez | 
 

 [ Concours Espèce de monstre] De la culture, de l'anatomie et des moeurs du Chafer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Timemaster (décédé)
Past Eldrigan
Past Eldrigan
avatar

Masculin Le Flaqueux
Nombre de messages : 1324
Age : 22
Classe : Xélor
Métiers : Fauch'heures, Bricol'heures
Guilde : Eldriganum Majori Gloriam
Cercle :
1 / 2001 / 200

Contrats de prédilection : Ceux où le travail est fait... proprement.
Date d'inscription : 22/01/2009

Qui est-ce ?
Cercle::
0/200  (0/200)

MessageSujet: [ Concours Espèce de monstre] De la culture, de l'anatomie et des moeurs du Chafer.   Dim 3 Jan - 10:58

[HRP]

Ma participation au concours Espèce de monstre . Certaines informations sont issues de l'Artbook Dofus session III. D'autres, en revanche, sont plus fantaisistes et n'apparaissent pas dans le Background (le sieur Pôtate étant un bon exemple. Le reste est globalement fidèle au BG il me semble) . Ne prenez donc pas tout au pied de la lettre Wink

[/HRP]


Soucieux de votre état de santé, sieur Felochon, et considérant l'importance de votre tâche (capitale pour nous autres, bourreaux des si belles créatures que vous étudiez ! ) , j'ai pris la décision d'apporter ma contribution à votre œuvre. C'est ainsi qu'un parchemin dans une main, une plume dans l'autre, je suis parti collecter des informations aux confins de nos contrées, dans des endroits lugubres et effrayants. Pour la Cause, j'ai bravé mille périls et c'est non sans ravissement que je vous remets aujourd'hui mon exposé sur une espèce qui rôde sur nos terres et dont nous savons bien peu de choses...


De la culture, de l'anatomie et des mœurs du Chafer


Le Chafer tel qu'on se le représente apparaît comme un être au crâne quelque peu dégarni, si bien d'ailleurs que l'on n'ose même plus dire qu'il ne lui reste que la peau sur les os. Ceux-ci, brillant d'une lueur fantomatique, font sa fierté, la quintessence de son être. Car si le Chafer se trouve ainsi dépourvu de sympathiques poignées d'amour ou autres réserves lactiques (communément appelées Bourre-Lait ) , ce n'est guère par une facétie du destin, non. Certaines sources rapportent en effet que le Chafer était auparavant pourvu d'une pilosité digne de Chat-Balle, célèbre sportif ayant aplati successivement de multiples Kwoans, Iops, Bouftous au bout du terrain de Boufbolle, prenant ainsi tous ses adversaires (et coéquipiers) au dépourvu. Mais poussé par on ne sait quel coquetterie, le Chafer décida de se raser. L'histoire ne dit pas si la lame était trop affûtée ou si le Chafer s'est emballé mais une chose est sûre, il n'a désormais plus un chefeu sur le caillou (ni nulle part ailleurs) ! Il nous faut toutefois émettre une réserve quant à la véracité de ces informations, lesdites sources étant plus imbibées d'alcool que de savoir...

Un croquis d'un Chafer réalisé au détour d'une tombe...


Du reste, sur le plan anatomique, il ne subsiste guère de choses à analyser, disséquer, ou d'autres frivolités de ce genre variant selon votre degré de sadisme. On notera toutefois la remarquable ergonomie du Chafer. De par son absence d'organes enclins à l'explosion, l'écrasement inopiné, le Chafer peut facilement être démonté pour être par la suite rangé dans une besace, ou un sac de voyage. Une idée étrange dira-t-on, mais de nos jours les gens voyagent avec toutes sortes de familiers (et quoi de mieux que de pouvoir transporter le sien dans son sac ? ) . De plus, le Chafer est lavable en rivière, hypoallergénique et si jamais l'ennui vous prend, vous avez à votre disposition un stock d'osselets considérable. De quoi animer de longues soirées à la lueur d'un feu de camp...
Par ailleurs, une firme sadida spécialisée dans la fabrication de poupées pour enfant a été séduite par les divers avantages de cet être squelettique. Elle a décidé d'en faire un jeu, un puzzle précisément, dont le but était de reconstituer le plus rapidement possible son Chafer. Malgré un concept novateur, suite à la forte hausse de mortalité infantile cette année-là, la diffusion de ce jouet merveilleux a cessé.



Une pièce détachée du fameux jeu « Sieur Pôtate » dont le but est de reconstituer le plus vite possible son Chafer.

Le Chafer, espèce méconnue et méprisée de la gent aventureuse se révèle être doux, sensible, et responsable entouré de ses semblables. Peu de monde le sait, peu de monde s'y intéresse, mais les Chafers s'organisent en une communauté soudée et aux rites bien établis. On sait grâce à de vieux textes retrouvés dans de sombres cryptes que les Chafers se plaisent à établir leur domicile dans les divers cimetières de nos contrées. Qu'ils soient d'Amakna ou de Bonta, les Chafers se plaisent à égayer les visites des voyageurs venus se recueillir sur une tombe ! Et même si l'escapade est plus amusante chez les Chafers du Nord, mieux équipés ( sans doute grâce à l'influence économique de la proche Cité de Bonta ) , leurs cousins d'Amakna ne sont pas en reste et accueillent avec une convivialité sortie d'outre-tombe les aventuriers posant le pied sur leur île. En tête de cortège, c'est généralement un Chafer Fantassin qui vient manifester son hospitalité aux visiteurs. Qu'on se le dise, dans la communauté chafer, ce sont les Fantassins qui portent la culotte (ou le Slip du Captain Chafer selon les affinités ) ! Intrépides guerriers, ils ne font généralement pas de vieux os. Et pour cause, ils s'esquintent les cervicales par la pratique d'une arcane du Kama Sutroud : le Tourniquet du Chafer. La manœuvre est hautement technique. Notre ami Fantassin se visse dans le sol au moyen de son casque à pointe, fait le poirier et tourne sur lui-même en lançant de grands « Wiiiizzzzzzzz » déclenchant l'hilarité de ses congénères. Avec un tel pitre dans leurs rangs, il n'est pas étonnant que certains se retournent dans leur tombe !




Il n'y a guère que les Chafers Lanciers et Fantassins qui sont autorisés à arborer cette marque de distinction sociale au sein de la communauté chafer.



L'amalgame est souvent fait entre les Srams et les Chafers. Font-ils partie de la même espèce ? Que nenni. Si les disciples du Dieu Voleur vouent leur vie à celui-ci et au respect de ses « méthodes » , les Chafers, quant à eux, ne vénèrent guère que le Captain Chafer. Les Srams se défendent fermement de cette rumeur et affirment valoir bien mieux que des sacs d'os écervelés. Agacés par ce mythe urbain, les plus extrémistes d'entre eux ont même décidé de mener Une R.I.P. ( Révolte Inter Post mortem ) et d'exterminer sans vergogne tous les Chafers se dressant sur leur chemin. Nos amis squelettiques sont-ils voués à disparaître ? Affaire à suivre...





« Un Chafer chafant chafer fans fon chienchien... »




Virgule, et le reste est vivant

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clan-eldrigans.forumactif.com
 
[ Concours Espèce de monstre] De la culture, de l'anatomie et des moeurs du Chafer.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [résolu] script A-RPG (VX) probleme d''activation d''interrupteur quand mort du monstre
» La FIC dont VOUS êtes le MONSTRE !!
» [Résolu] chara monstre
» [Culture] Glossaire Japonais.
» Mouvement de monstre / Canon apo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan des Eldrigans :: Le village :: La Bibliothèque du Clan :: Les Ecrits des Mercenaires et Voyageurs-
Sauter vers: