Une partie des images présentes sur ce forum est l'oeuvre et la propriété d'Ankama ©
www.dofus.com/fr




Partagez | 
 

 Histoires d'outre-clans ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Histoires d'outre-clans ...   Sam 27 Juin - 3:07

Le Clan des Sentinelles , D'Amayiro .

Clan non-officialisé .
Récit conté par Shinyaka
Ce manuscrit est l'unique propriété du clan des Sentinelles d'Amayiro .


Le création du Clan des Sentinelles est dû à une Sadida nommée Miya, qui vivait au temps de guerres entre les dieux qui avait crée Bontâ et ceux qui avait créé Brâkmar.

Cette jeune Sadida, alors encore enfant, était allée vendre dans une ville voisine sa récolte de blé.
Malheureusement, elle était à peine arrivée aux abords de la ville, qu'un Milimulou gigantesque se précipita sur elle, ayant sans doute envie de croquer une Sadida en guise de déjeuner.
La pauvre Miya ne maitrisait que faiblement les ronces, et fut rapidement blessée par le Milimulou.
Elle se croyait perdue, lorsqu'un Iop surgit, et pourfenda la bête.
Miya remercia vivement le Iop de lui avoir sauvé la vie, mais celui-ci lui répondit :
"Je n'ai pas agit pour toi, mais j'avais un contrat pour tuer le Milimulou. Je ne suis pas un héros, mais juste une sentinelle qui s'est fait mercenaire pour alourdir ma bourse et respecter la neutralité de mon dieu. Cesse de me remercier et de m'admirer."
Puis le Iop disparu dans la ville.
Mais Miya croyait fermement qu'il lui avait sauvé la vie intentionnellement.

Devenue forte et expérimentée, elle décida de lui rendre hommage; avec quelques compagnons, elle décida de fonder un clan de mercenaire; ils seraient neutre, comme le disait le Iop, et aurait pour principal dieu le dieu Iop. Ils agiraient sur contrat, comme l'avait dit le Iop. Il seraient humbles, comme lui. Ils auraient toutes les origines, ne se préoccuperaient pas des guildes ni des classes. Il seraient sages, et puissant, comme le Iop.
Et ils porteraient un nom lui rendant hommage.

Le Clan des Sentinelles.


[HRP] Forum du clan des sentinelles d'Amayiro : http://clan-des-sentinelles.forums-actifs.com/ [HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Histoires d'outre-clans ...   Sam 27 Juin - 3:10

Le clan des Ailes de Jade , Allister .

Clan non-officialisé .
Récit conté par Scarlatine .
Ces écrits sont la propriété du clan des Ailes de Jade .




En des temps immémoriaux, bien avant le règne du roi Allister, un terrible démon, Rushu, furieux d'avoir été évincé par le Dieux Xelor lors de la distribution des mois, lacéra de ses griffes la grande Horloge. Les entailles profondes déréglèrent l'horloge, chaque dofus se mit à battre séparément des autres, semant dans le monde des douze trouble et chaos.

Malgré tout, la vie se développait, et tout prenait forme, de la moindre feuille de fourbasse aux pans majestueux des montagnes d'Amakna. Le Monde des Douze naquit donc, neuf, resplandissant, sauvage. Mais la vie dans ce monde était rude, et elle l'était encore plus pour les habitants d'une île,
les pandawa, qui devaient quotidiennement faire face à une jungle hostile et à des monstres redoublant de férocité. Mais le soir, dans les chaumières des villages, les feux de joies crépitaient, permettant aux aventuriers de se détendre après de longues journée de labeurs. Et c'est justement dans un de ces foyers, perdu au fin fond de la jungle, que notre histoire commence.


Kirtchak, un vieux pandawa, avait l'habitude de raconter à sa famille, chaque soir, auprès du feu, une de ses fabuleuses aventures qu'il enjolivait avec soin. Mais ce soir là était particulier. Kirtchak était âgé, avait parcourut l'île de fond en comble, et sentait que sa fin approchait. Il avait donc décidé de livrer à sa famille, comme cadeau d'adieu, sa plus précieuse histoire. Une légende qu'un ancien compagnon de route lui avait confiée, juste avant de mourir entre les crocs d'un Firefoux. Il prit donc place près du feu, et prit la parole.

"Mes enfants, il est temps pour moi de vous livrer la plus incroyable histoire que j'ai entendue durant ma vie sur notre île."

Tout le monde se serra autour de lui, avides d'entendre une nouvelle aventure. Kirtchak se servit une choppe de lait de bambou, et entama son récit.

"Longtemps avant la naissance du premier pandawa, un dragon nommé Oshi vivait ici. Son existence était plutôt paisible, jusqu'à ce qu'un démon, aidé de créatures infâmes, se mit en tête de l'attaquer. Quasiment chaque nuit, le dragon devait sans cesse repousser ces agressions. Tout cela le fatiguait énormément, et il pensait souvent à quitter l'île, mais sa beauté l'en empêchait. Comment aurait il pu vivre ailleurs, loin de l'herbe épaisse de la jungle, loin des clairières lumineuses où flottent cette exquise odeur de tige de bambou. Il restait donc, et subissait. Mais un soir orageux, alors qu'une attaque se préparait, il sentit que cette fois ci, le combat allait être plus rude. Le démon revenait sans cesse avec une troupe plus importante, et Oshi n'avait plus autant la rage de vaincre que dans sa jeunesse. Un bruit sourd tira Oshi de sa torpeur. Le démon était en marche, il entendait déjà les râles des ses troupes. Oshi avança alors dans sa direction, prêt à le combattre. Ce soir, il le savait, il livrerait l'ultime combat."

Kirtchak s'arrêtât de parler, ce qui provoqua la colère de son auditoire. Il se resservit d'une pinte, remit du bambou dans le feu, et rouvrit la bouche.

"Le combat fut titanesque. Durant 5jours et 6 nuits, il lutta avec acharnement. A l'aube du sixième jour, il avait exterminé toute l'armée du démon. Seul celui ci lui faisait encore face, les yeux brillants, la bouche a demi ouverte, laissant échapper un filet de bave. Le dragon rassembla alors toutes les forces qui lui restaient et asséna le premier coup au Démon. La riposte fut immédiate, Oshi reçut en pleine poitrine l'énorme masse du Démon. Le combat était perdu d'avance, il le savait. Il devait s'enfuir d'ici tant qu'il le pouvait encore. Il asséna un dernier coup au démon, déploya ses immenses ailes et s'envola. Le démon fulminait. Il poussa un hurlement si puissant que le pont de l'île de Grobe en trembla. Oshi était déjà loin, volant tant bien que mal à la recherche d'un refuge, où il pourrait s'éteindre. Il prit la direction du Nord de l'ile, entra dans la première grotte venue, et s'y coucha.
On raconte que si le démon tenait autant à tuer Oshi, ce n'était pas pour s'approprier l'île, ni pour le seul plaisir de tuer, mais car Oshi renfermait dans ses entrailles un œuf. Un simple œuf me direz vous ? Non, un œuf doté de pouvoirs si puissants, qu'il permettrait à n'importe quel simple pandawa ivre de devenir un demi dieu. Le démon chercha donc la dépouille d'Oshi durant des mois, mais ne mit jamais la patte sur cet œuf magique. La mort du dragon avait tellement bouleversé l'ordre choses sur Pandala, que toute la nature, que chaque créature s'en souvient, et que seuls ceux qui savent écouter le chant des pious, comprendre les chuchotements des kitsous ont put prendre connaissance de cette rumeur."

Cela faisait déjà quelques minutes que Kirsch avait finit son récit, mais personne n'avait osé parlé. Un de ses enfants paraissait encore plus troublé que les autres. Il s'agissait de Brokh'Ta, un jeune guerrier d'une vingtaine d'année qui avait déjà démontré à de nombreuses reprises sa bravoure. C'est avec une tête pleine d'images de démons et de dragons qu'il partit se coucher. Il ne put dormir de la nuit, obsédé par cette histoire d'œuf magique. Si il existait vraiment, il pourrait en faire tellement de choses. Dès le petit matin, il réunit les plus fidèles de ses compagnons et dit au revoir à son grand père, qui essaya de le retenir, l'avertissant des terribles dangers qui l'attendaient, sans succès.

Brokh'ta prit la direction du Nord de l'ile, n'écoutant que son cœur et son courage, bien décidé a trouver cet œuf magique. Trois ans passèrent durant lesquels personne au village n'eut de nouvelles du jeune pandawa et de ses compagnons. Mais un matin, alors que la mère de Brokh'ta s'affairait à la taverne, deux pandawas fourbus et fatigués poussèrent la porte de l'établissement. Elle se retourna, et hurla. Ils tenaient dans leur bras le corps sans vie de son fils qui lui même tenait une pierre, d'un vert éblouissant. La mère de brokh'ta compris immédiatement. C'était l'œuf d'Oshi. Elle courut sans attendre vers la du chef du village et lui fit part de la vieille légende. Les frères d'armes de Brokh'ta ajoutèrent que son fils était mort à la seconde même où il avait touché l'œuf. Il fut donc décidé que cet objet était bien trop puissant pour appartenir à un seul homme, et qu'il serait enterré près du corps de Brokh'ta. Un sanctuaire fut érigé, le corps et l'œuf enterré dans un lieu secret uniquement connu du chef du village et de la mère de Brokh'ta. Ils comprirent très vite que l'histoire allait s'ébruiter, et que de nombreux guerriers sans scrupules essaieraient de s'emparer de l'œuf. C'est ainsi qu'un clan fut créé, les ailes de jade, en mémoire de l'œuf qui semblait taillé dans la Jade. Le clan regroupait les meilleurs guerriers du l'île afin de protéger le sanctuaire et son secret.

Les années passèrent, les aventuriers amaknéens découvrirent l'île, et la rumeur des dofus s'étant répandues, ils étaient tous à la recherche de trésors qui feraient leur fortune. Cela faisait bien longtemps que le vieux chef ainsi que la mère de Brokh'ta étaient morts, mais le clan continuait à garder farouchement le sanctuaire. Pourtant ils devaient se rendre à l'évidence. Devant l'affluence de tout ces aventuriers, ils devaient renforcer leur troupes,et se mirent donc à recruter des guerriers de toute sorte. Mais les gardiens du sanctuaire devaient être payés. Pour ce faire, il allait falloir des kamas. Beaucoup de kamas. Une jeune osamodette, du nom de Scarlatine, eu alors une idée. Elle proposa à ses compagnons des Ailes de Jade de faire du mercenariat. Ils effectueraient des contrats, gagnerai ainsi de quoi payer les nouveaux gardes, et qui pouvait se douter qu'un simple clan de mercenaires pouvait avoir un tel secret?


[HRP] Forum du clan des Ailes de Jade : http://ailes-de-jade.forumactif.com/ [HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Histoires d'outre-clans ...   Sam 27 Juin - 3:21

Les Bériflammes, Lily .

Clan non-officialisé .
Commandements crées par Karidilfy .
Propriété des Bériflammes .



















[HRP] Forum du clan des Bériflammes : http://beriflammes.forumactif.org/forum.htm [HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Histoires d'outre-clans ...   Sam 27 Juin - 3:25

Le clan des Walkyries, Lily

Clan non-officialisé .
Ecrit réalisé par Blu-Rayo , Amiral-Walkyrie : Maître de classe .
Ces écrits sont l'unique propriété du clan des Walkyries .

Les larmes de la Déesse Sacrieur : La pluie de sang du Printemps 639





Le 7 Aperirel 639 était un jour étrange. Pour certains prophètes anciens, il s’agissait de la prémisse de la fin du monde mais pour le commun des mortels, ce fut un jour imprévu de renouveau…

Les Douze Divinités s’exaltaient : ils avaient décidé que cette prochaine saison était l’occasion idéale d’inciter leurs disciples à se côtoyer davantage, à partager encore plus, à unir leur forces et leurs talents plus fréquemment, afin de contrer les forces obscures grandissantes de leur si beau monde…



Blu-Rayo était en mer, accompagné de Megeekal, sur un petit navire qu’ils avaient emprunté à l’escouade de Lily. Les autres mercenaires étaient restés à quai à bord du Walkyrie, en train de recevoir et de faire connaissance les incessantes nouvelles recrues désirant rejoindre le mercenariat en pleine expansion. L’entreprise suggérée par Lily à Piman prenait de l’ampleur, la prophétie secrète était peut-être en train de prendre forme…

Megeekal pêchait à merveille, les mers en cette saison regorgeaient de poissons variés et appétissants. Blu-Rayo pendant ce temps-là, semblait songeur. Il réfléchissait constamment à la gestion du Clan, plongé dans les parchemins administratifs que Kaigo lui avait confiés provisoirement, tout en ayant l’air par moments dépité et désemparé devant l’exigence d’une telle organisation.
C’est d’ailleurs pour cela qu’il aime régulièrement prendre la mer seul, accompagné uniquement de sa « vassale » Megeekal, afin de pouvoir se concentrer au maximum tout en profitant du grand calme de l’horizon circulaire qu’offre la navigation…

Les heures s’écoulaient, alors que le ciel s’assombrissait… Mais pas d’un gris foncé habituel, ce jour-là, les nuages viraient au rouge et les éclairs d’un début d’orage brillaient au pourpre !
Megeekal rangea son matériel de pêche, mit bien à l’abri les nombreux pods de poissons qu’elle avait attrapés et dit d’une voix inquiète à Blu-R': « On devrait rentrer… »

Le sacrieur regardait le ciel sans parler. Son regard était statique, les pupilles habituellement invisibles de ses yeux étaient soudainement apparentes, d’un rouge sang très intense… Il ne bougeait plus…
« Blu… ? » dit tout doucement Megeekal...
Une pluie commença à se faire sentir. L’eniripsa décida de prendre la manœuvre de l’embarcation en mains, laissant le Sacrieur dans son étrange méditation. Quoiqu’il arrive, elle et Blu-Rayo étaient suffisamment proches et se connaissaient si bien qu’elle n’avait pas de raison sérieuse de s’inquiéter outre mesure. Cependant, ce dont elle s’aperçut très bientôt allait la choquer au plus haut point : les gouttes de pluie qui habituellement pâlissent de reflets sa peau noire étaient rouges… On ne dirait pas de l’eau…? Du sang… du sang tombait du ciel… Elle revint en courant auprès de Blu, toujours agenouillé à la proue du petit bateau : le spectacle était d’autant plus inquiétant : du sang coulait de ses oreilles, de ses narines, des bords de sa bouche, ses yeux étaient également gorgés de sang, mais l’ensemble de son visage formait une expression de satisfaction… il sourit de façon bête, mais ne bouge toujours pas... La pluie sanglante tombait de façon régulière, le vent était peu violent, mais les éclairs dans le ciel rougeoyaient de plus en plus… Mais que se passe-t-il?, s’interrogeait Megeekal… Elle leva les voiles au maximum et décida de retourner au port d’Amakna au plus vite. Le temps de la navigation sur un océan ensanglanté, la pluie cessa, et une fois arrivé au port, le temps clair était revenu. Blu-Rayo dormait, avachi sur le pont de proue, baignant dans une marre de sang. S’il n’était pas sacrieur, il y aurait bien de quoi s’inquiéter devant ce spectacle d’horreur. Mais Megeekal possédait la sagesse nécessaire pour penser qu’elle et son ‘adopteur’ venaient de vivre un évènement totalement indépendant de leur volonté, un évènement dont l’origine provient au-delà des Cieux… Comme tout cela semble bien étrange.

Après avoir amarré le bateau prêté, elle décida de lancer un « Mot d’Eveil » sur son Sacrieur dévoué. Celui-ci se réveilla brusquement :
- « Père ! Mère ! je suis là ! » qu’il cria dans un sursaut de stupeur...
- « tu as du cauchemardé… de quoi rêvais-tu ? »
- « hein.. ? je… je… sais pas. j’étais en apesanteur, dans le vide, au milieu des étoiles, je subissais des tortures physiques, mon sang s’évaporait autour de moi et provoquait des éclats lumineux aveuglant et une voix de femme me parlait, elle me disait des choses à propos de mes pouvoirs et de mes devoirs, je ne comprenais pas le sens de ses paroles et puis. plus rien. »
- « une pluie de sang est tombée du ciel pendant qu’on naviguait et tu es entré dans une sorte de transe que je n’avais jamais vu auparavant.. » expliqua l’eniripsa d’un ton très calme. « Tu te sens bien ? »
- « heu... je crois que oui. Que s’est-il passé d’autre ? »
- « rien, je me suis un peu inquiétée et j’ai décidé de rentrer au port. »
- « ok… »

Blu-Rayo et Megeekal sortirent du navire dans un silence serein. Ils marchaient en direction de leur navire de mercenaires, puis le sacrieur dit :
- « Meg, je dois parler à Piman et au clan. Veux-tu bien aller m’attendre à la maison ? Tiens voici une potion de foyer. »
- « ok. Mais d’abord je vais aller interroger les gens du village, voir s’ils ont aussi subit les évènements ».

Blu-Rayo arriva au Walkyrie, entra dans la cabine et trouva Piman affairé dans les dossiers de candidature :
- « bonjour ma chère Elue, je dois te parler.. »
- « Bonjour Commandant, qu’y a-t-il ? »
- « Je ne peux plus commander le navire ni le clan de mercenaires… je souhaite abandonner la voie maritime. »
Piman eut un temps de silence, une petite inquiétude se lisait sur son visage. Puis elle répondit :
- « Ok. Je ne vais pas te demander de m’expliquer, je respecte tes choix quels qu’ils soient. As-tu réfléchit à qui tu souhaites confier le commandement ou dois-je me débrouiller seule ? Restes-tu malgré tout Mercenaire ? »
- « Je crois connaître des personnes ayant la carrure pour me relayer, je vais te les présenter. Et oui, je quitte le navire mais je reste disponible pour le clan, je t’ai promis de t’aider, je ne t’abandonne pas comme cela, mais je ne peux plus prendre en charge la responsabilité de l’équipage, je suis vraiment désolé… »
- « Ce n’est pas grave, peut-être un jour pourras-tu m’expliquer ce qui te fait fuir la mer ainsi. Je pensais que ton ambition de succéder aux talents de ton père était plus profonde… »
- « Je le pensais aussi… Mais je crois avoir eu une révélation aujourd’hui. Je vais fonder un foyer avec Megeekal, elle ne le sait pas encore mais ce n’est pas le moment de lui dire, je souhaite l’amener doucement à cette idée, je vais avoir besoin de temps libre, de beaucoup de temps. »
- « Je comprend… Tout le monde à bord s’attendait à cet heureux évènement un jour, mais nous espérions tous le fêter sur notre navire… »
- « Je pense que ce n’est pas une bonne idée. Je ne sais pas pourquoi, mais je ressens une intuition très intense qui me dit que je dois arrêter la navigation pour l’instant… »

Blu-Rayo alla ensuite au bureau de référencement des Guildes et contacta Prussie et Cetilique. Il leur fit remettre le parchemin suivant :

Chers nobles guerriers,
Votre intérêt pour le Clan de Mercenaires de Piman, les Walkyries, me décide à vous contacter pour vous annoncer et proposer la nouvelle suivante : je dois quitter le poste de commandement du Walkyrie et l’Elue ainsi que tout l’équipage ont besoin d’un nouveau dirigeant pour le Clan. Mon estime et ma confiance en votre témérité à tous les deux font que j’ai choisi de vous proposer le poste, afin de continuer la prospérité du clan et la protection de notre Elue. Si vous vous demandez pourquoi je m’adresse à vous, qui n’avez pas encore complètement rejoint l’équipage, plutôt qu’à un membre appartenant déjà au clan, c’est justement dans cette question que se trouve la réponse. Plus qu’en la confiance et en l’estime, c’est à votre expérience et à vos talents de dirigeants, présents ou passés, que je fais appel en vous proposant cette lourde responsabilité. Le walkyrie est pleinement opérationnel et peut vous transporter où bon vous semble, l’équipage est rodé et le recrutement de mercenaires bat son plein, c’est le moment d’ancrer définitivement le Clan Walkyrie dans la société Amaknéenne, Lily nous soutenant totalement et nous encourageant depuis son propre navire.
Je vous invite à prendre contact au plus vite avec l’équipage, et à venir me voir afin que je vous remettre les clés de la cabine de commandement. Si je m’adresse à vous deux plutôt qu’à une seule personne, c’est parce que je pense qu’en alliant deux personnes de votre envergure, l’évolution de notre Clan n’en sera que plus flagrante et solide. L’équipage sera en totale adéquation avec vos décisions, et les règles du clan peuvent être améliorées grandement grâce à vos talents.
Je serai bien entendu toujours disponible pour une aide quelconque, serai toujours opérationnel pour remplir des contrats importants et vous aiderai volontiers à guider les recrues que vous sélectionnerez.
Votre ami Blu-Rayo demeure mercenaire, et est fier d’avoir contribué à la mise en place du Clan pour Piman, élue de Lily pour sauver notre civilisation de je ne sais quelle prophétie fatidique.
Notre destin est entre vos mains velues, Ecaflip et Pandawa de renoms, je compte sur vous !

Sanglantement,
Blu-Rayo, des Walkyries.



[HRP] Forum du clan des Walkyries : http://walkyrie-mercenaires.forumactif.com/forum.htm [HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Histoires d'outre-clans ...   Sam 27 Juin - 3:29

Le clan Ternika , Danathor .

Clan non-officialisé .
Récit conté par Myrtille .
Ces écrits sont la propriété seule du clan Ternika .


Amakna, carrefour du monde des douzes. Une ville, aux multiples cultures, abritant des mystères, et des secrets. Notre histoire se déroule alors, près des chemins de fers abandonnés. Un endroit capturé par un silence indescriptible. C'est ici qu'une femme, vêtu d'une cape avec un capuchon, déposa un jeune enfant. Elle repartit aussitôt, ne perturbant pas le silence. L'enfant ne pleurait pas. Il regardait le ciel, se demandant ce qu'il pouvait bien se passer. De longues minutes se sont alors écoulées, l'enfant a alors commencé à comprendre, qu'il était seul. Il pleura alors, de toute ses forces, tentant de retrouver la femme, qui était sans doute sa mère. Il continua de pleurer, jusqu'à ce qu'un homme arrive. Il regarda le bébé, et le prit avec lui. Il l'emmena à la montagne des Craqueleurs, dans une grotte, où il le déposa, sur des feuilles de Palmifleurs. L'homme installa alors d'autres feuilles, et s'allongea dessus. Il regarda l'enfant, et demeura perplexe. C'est alors qu'il prononça ceci :

"Tu t'appelleras Ternika ... En rapport avec le fait que tu as grandis dans l'ombre, et non dans la lumière ..."

Mais l'enfant s'endormit avant même qu'il ne puisse terminer sa phrase. L'homme le regarda encore une fois, et se mit à dormir lui aussi ...

Quelques années s'écoulèrent ...


Ternika a grandi. Il sait survivre seul, et se comporte en homme. Ce jour là, il attendit le retour de l'homme. Comme prévu l'homme était de retour. Un peu plus fatigué que d'habitude. C'est alors que Ternika, lui demanda qui il était. L'homme le fixa alors, et lui répondit qu'il n'avait pas besoin de savoir qui il est, sauf qu'il est un Mercenaire. Ternika lui demanda alors de lui en apprendre plus sur le Mercenariat. Il lui explique alors, que le mercenariat est en fait, tout un métier qui consiste à réaliser les services demandés contre de l'argent. Il lui explique aussi, qu'un bon mercenaire sait réaliser toutes les missions qu'il a accepté, et qu'il fait tout, dans l'unique but de gagner des Kamas.

Des jours passèrent...


Ternika a alors réussi à obtenir quelques missions, et à se faire connaître en tant que mercenaire. Sa bourse grandissait de plus en plus, et il donnait chaque jour, un peu de ses Kamas à l'homme. Un jour, Ternika attendit le retour de l'homme, comme à son habitude. Il l'attendit, l'attendit .. Mais, il ne l'a plus jamais revu ... Ternika, après quelques jours, sortit alors de la grotte, pour aller au village d'Amakna, et tenter de retrouver l'homme. Il n'a jamais obtenu d'informations concernant l'homme, mais il a obtenu une information importante pour lui : Il apprit qu'il existait dans ce monde, une ville de mercenaire, du nom d'Astrub. Il s'y rendit alors. Une fois rendu dans la ville, c'est avec surprise qu'il découvrit tout ces mercenaires, pratiquant dans la lumière ce métier. Il eu alors un projet en tête. Réussir à réunir tout ces mercenaires, en un groupe, en un clan unit dans la fraternité. Il rencontra alors, quelques personnes, mais aussi Myrtille et Shiwana, mercenaires aussi. Mais il n'avait pas le temps de réaliser son projet, le seul objectif qu'il avait en tête, était de retrouver l'homme. Il confia alors son projet aux deux mercenaires, les personnes en qui il avait le plus confiance, et se rendit à Amakna, à la recherche de l'Homme.


Depuis, plusieurs années se sont écoulés. Les deux amies n'ont plus aucune nouvelle de Ternika. Certains disent qu'il est mort. Mais d'autres, disent l'avoir vu vivant .. En mémoire du mercenaire, Myrtille appela le clan de Mercenaire, Clan Ternika. Peut être que l'histoire, ne s'arrêtera pas ici ...


[HRP] Forum du clan Ternika : http://ternika.forumactif.info/forum.htm [HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Histoires d'outre-clans ...   Sam 27 Juin - 3:32

Les Lames Danathoriennes, Danathor .


Clan non-officialisé .
Récit conté par Erkaflip .
Ce récit est la propriété des lames Danathoriennes .


L'histoire du clan est avant tout celle de ces deux fondateurs: Auron un iop, grand maitre d'arme plein de fougue et d'entrain, et Erkaflip, jeune éca moins experimenté et plus modéré que son comparse.
Tout deux s'étaient rencontrés au sein d'un tout jeune clan mercenaire. Erkaflip fut le premier à être recruté:
Bien que sa réputation de forgeron fut bien installée et qu'il était considéré par beaucoup comme un artisan respectable, la découverte de nouveaux territoires lui manquait, il avait soif d'aventure et se sentait tous les jours plus déshydraté au contact de ces clients, le plus souvent de rude combattants la conversation pleine d'histoires de pays étrangers, de combats épiques,...
Un jour alors qu'il revenait du hangar à bois, lieu où il récupérait une partie des matières premières nécessaires à la forge, il repéra une étrange bâtisse qu'il n'avait jamais vu auparavant. Il passait pourtant, si ce n'est souvent, du moins régulièrement dans le quartier .
Un panneau à gauche de l'entrée indiquait :
" Ouverture d'un clan mercenaire à Astrub, venez déposer votre candidature"

Un clan mercenaire, cela lui disait quelque chose, il avait déjà entendu parlé de gens qui pour de l'argent mais aussi le bien de la communauté effectuaient les taches ingrates que personne ne souhaitait faire : entrainer de jeunes pré-boutonneux, accompagner des caravanes de marchandise ,... et parfois des choses un peu moins recommandables.
Ces gens étaient l'alternative à Bonta et Brakmar ,ces 2 cités qui malgré leurs beaux discours faisaient régner la terreur parmi les gens qui ne partageaient pas les mêmes idéaux qu'eux.
Erkaflip, n'hésita que peu de temps et entra dans la maison. Deux mois plus tard, contre toute attente il était l'un des officiers du clan, titre plus honorifique qu'autre chose vu le nombre de contrats et de nouvelles recrues qui rentraient mais tout de même. Par contre guère d'aventure pour le moment, cela allait vite changer.Et ce changement , s'appelait Auron.
Alors que Erka s'en allait boire une mousse à la taverne d'Astrub, il aperçut ce curieux personnage contant au tavernier des histoires farfelues d'arbres tueurs d'hommes. Avec l'envie ce jour de discuter, il commença à écouter son histoire et échanger avec lui.
Malgré leur différence de caractère et d'expérience, ils se trouvèrent vite des points communs, tous 2 bucherons qu'ils étaient et amoureux de ces outils coupants qu'étaient les épées. Erkaflip commença à lui parler du clan auquel il participait, ce qui surprit beaucoup le iop:
"Comment ça, un clan mercenaire? Mais ça fait des années que je n'en ai point connu. J' ai moi même un temps adhéré à la dernière organisation en date de ce type que je connaise.
Hélas , j'étais assez peu présent et le clan c'est soudainement arrêté de fonctionner. Peu présent à l'époque je n'ai pas su les cause exactes de cet arrêt mais j'ai pourtant quelques excellents souvenirs de cette courte période. Viens donc me faire visiter ce clan, je peux certainement vous apporter quelque chose"
Auron, grâce à l'influence de Erkaflip mis peu de temps à intégrer le clan bien que son caractère un peu trublion l'empêcha d'atteindre un rang d'officier pourtant correspondant plus à son expérience. Sa renommée fit vite rentrer plusieurs contrats. Mais le clan commençait-il enfin à se faire remarquer après une longue période de léthargie? toujours est- il qu'un soir...
Les 2 compères se promenaient dans une ruelle d'Astrub avec pour mission de récupérer un mystérieux objet dans une maison des quartiers Est de la ville et l'emmener au chateau d'Amakna à une personne qui les attendrait le lendemain à la même heure devant les portes de la prison du chateau . Il n'avaient pas rencontré la personne pour ce contrat mais seulement reçu un missive indiquant une adresse de récupération, une adresse de destination, ainsi que l'exigence que Auron et Erka soient les responsables de cette mission. Une forte somme était promise à la réception de l'objet.
Soudain , alors qu'ils s'approchaient de leur destination, au détour d'une rue, ils tombèrent nez à nez avec une demi-douzaine de personnages encapuchonnés, l'arme au point. C'étaient clairement des soldats d'expérience mais de quelle faction? Le symbole brodé sur leur tunique leur était inconnu.
Tout laissai à penser qu'ils étaient là pour eux. Lorsqu'ils sonnèrent la charge, cela ne faisait plus aucun doute.
Apparemment Auron et Erkaflip avaient été sous-estimés et ils réussirent à les repousser au prix de plusieurs blessures. Il rejoignirent l'adresse du contrat maintenant toute proche et y trouvèrent... rien. L'adresse n'existait pas . Il ne leur restait plus qu'à rentrer à la maison mercenaire écrire leur rapport au grand maitre.
Retournant dans la direction de ce lieu de repos, bien amochés malgré tout , ils aperçurent alors de grandes flammes en provenance de la maison de clan. Des hommes avaient profité de leur absence et du manque d'expérience des mercenaires encore présents à cette heure ci pour détruire leur maison.
Le lendemain, il ne restait plus rien de ce lieu . Que c'était t-il passé? Qu'avaient -ils bien pu faire pour déclencher de telles réactions d'hostilité? tant de questions sans réponses.
Mais ces crimes ne pouvaient rester impunis et la cité avait besoin de mercenaires pour la dégager du joug des 2 villes ennemies.
Aussi Auron et Erka décidèrent de créer leur propre clan, mais agissant avec plus de discrétion. Ils nommèrent le clan en l'honneur de leur outil de travail favori : Les Lames Danathoriennes.
Ainsi débute l'histoire de ce clan.


[HRP] Forum du Clan des Lames Danathoriennes : http://lame-danathor.forumactif.org/ [HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Histoires d'outre-clans ...   Sam 27 Juin - 3:36

Les Chachamoidors , De Mylaise .

Clan non-officialisé .
Peu d'informations .


[HRP] Forum du clan des Chachamoidors : http://chachamoidor.forumactif.com/ [HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Histoires d'outre-clans ...   Sam 27 Juin - 3:39

Le clan des Mercenaires de Goultard, Goultard .


Clan non officialisé .
Peu d'informations complémentaires .


[HRP] Forum du clan des Mercenaires de Goultard : http://les-cercles.xooit.fr/index.php [HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Histoires d'outre-clans ...   Sam 27 Juin - 3:45

Le clan Pyrhatt, Goultard .

Clan non-officialisé .
Ecrit contés par Erinye .
Ces manuscrits sont la propriété du clan Pyrhatt .


Chapitre I :Pyrhatt.



Depuis plusieurs siècles déjà, Pyrhatt est à la tête de notre contrée dont vous ignorez sûrement le nom puisqu'avec le temps, seul les plus vieux chênes ont pu en garder le souvenir.
Pyrhatt a réussi à me guider moi ainsi que mes pairs durant les pires moments, avant il nous procurait tout ce que nous avions besoin pour survivre mais aujourd'hui, celui-ci se fait vieux et il est à notre tour de l'aider.
Même si nos souvenirs sont flous, nous gardons toujours de vu ce que nous a demandé Pyrhatt...

Pyrhatt nous avait demandé de nous répandre en équipe de trois partout sur le globe pour créer différentes organisations mercenaires, nous ignorons toujours ses intentions. Ceux qui partaient se faisaient appeler Élus. Ils étaient choisis au hasard par Pyrhatt lui-même lors d'une cérémonie. Nous devions partir en équipe de trois, chaqu'un des trois avait un rôle précis : L'Élu avait été entrainé pour pouvoir recevoir l'esprit de Pyrhatt sans danger, le Protecteur devait veiller sur la santé de l'Élu et savoir amener l'esprit de Pyrhatt dans le corps de celui-ci. Le dernier membre était le Navigateur, lui devait guider les deux autres à terre. Si nous arrivions à terre,Il fallait contacter Pyrhatt pour la suite des indications qui nous était confiée, pour ce faire un des trois Élus devait procéder à un rituel élaboré qui amenait Pyrhatt dans le corps de son hôte qui se trouve être le deuxième Élu...

« TERRE EN VUE!! »
La terre, pensais-je, déjà?
« Aller! Réveille-toi! Nous sommes presque arrivés, d'ici quelques heures nous pourrons enfin toucher terre.
- Ce que tu dis est absurde... »
D'un coup sec je pris sa longue vue, elle avait bien raison Sufokia était bien là devant nous.
« Contactons-le avant d'amarrer....
- Euh...! Bien, je vais chercher le parchemin pour le rituel »
Rupha revint assez rapidement, mais non sans être inquiète, elle donna le parchemin à Nalith, le Protecteur ( Ou la Protectrice dans ce cas ci.)
« Tu es sûre que nous ne devrions pas nous entraîner avant..?
- Nous n'avons pas le temps de nous entraîner. »
Elle se mordit les lèvres, s'agenouilla et elle déroula le parchemin qui a première vue semblait venir d'une poubelle. Je me mis debout pour commencer le rituel. Nalith commença à réciter le dialecte tandis que moi je devais stopper ma respiration pour m'évanouir, si Pyrhatt prenait 'possession' d'un corps et que la personne n'est pas inconsciente cela fermerait la porte à Pyrhatt qui ne pourrait plus ressortir par la suite.(Pyrhatt ne pouvait pas communiquer à travers le corps d'une personne qui n'était pas un Élu)

Le rituel enclenché, je sentis mes jambes ramollir, ma vision faiblit et je tombait à terre...

Son corps se relevait mais sa posture ainsi que ses mimiques donnaient l'impression d'être en présence d'un humanoïde de fer, ses gestes étaient saccadés et maladroits. Sa voix avait changé, elle était maintenant plus forte...il émit un bruit avec sa gorge et commença à parler...


Chapitre II :La suite des indications.


« Hmmmm... »
il leva la tête et prit une grand respiration
« L'air salé semble venir de l'île qui abrite Sufokia et ses alentours...Donc c'est toi Nalith!
- Heu-heureuse de vous entendre majesté»
Pyrhatt baissa les épaules et inclina la tête en guise d'interrogation
« ...Trêve d'ânneries...Je vais t'indiquer la suite des indications donc sois très attentive...
- Je suis tout ouïe ma maje.... »
Elle ne termina pas sa phrase...
« Toi et Enirye devrez monter jusqu'à la ville d'Astrub située au Nord-Est...Et rassembler des disciples pour former un clan...Un clan mercenaire! Ne me déçois pas...!
Et il tomba au sol comme si on lui avait coupé les tibias...

Je repris conscience plusieurs heures après, Nalith me décrit toute la scène. La nuit qui suit ne fut pas facile...
La mer fit des siennes et nous n'avions pas réussi à avancer davantage mais le contraire...Décidément, les Dieux ne voulaient pas nous voir arriver à destination.



Chapitre III : L'île de Moon.


Au matin, nous naviguions en plein milieu d'une nappe de brouillard...La terre semblait s'éloigner à la place de se rapprocher...Mais après plusieurs heures, nous arrivions à bon port. Ou plutôt : Nous croyions être arrivé.
« Il fait plus chaud que chez nous ici! On croirait être dans un four...
- Arrête de te plaindre! Certains de nos compagnons ont dû se rendre sur des îles arctiques...»

Comme toute bonne Naviguatrice, Rupha marchait à la tête de notre file indienne. Après 45 minutes de marche, nous arrivions devant une jungle.
« Une jungle...Aucune jungle n'était sur le plan.
- Tu es sûr qu'on est à Sufokia...?
- J'crois...
- Continuons à avancer, des gens pourront sûrement nous indiquer le chemin pour Sufokia.»

Au fur et à mesure que nous nous enfoncions dans la jungle, les arbres paraissaient de plus en plus gros, et le soleil passait de moins en moins à travers de la cime de ces arbres. Après 2 heures de marches, nous étions complètement fatiguées. Au bout d'un mince couloir de feuilles, un homme reposait près d'un marmite, l'homme en question se rua vers Rupha et par la même occasion d'autres hommes semblables à celui-ci arrivèrent, ils étaient tous habillés de masque de différentes couleurs, et nous capturèrent. Ils nous enfermèrent dans des cages faites de bois, je regarda autour de moi et je m'aperçu qu'il manquait Rupha. Celle-ci était aux cotés des hommes masqués qui l'amenait Rupha sur un table, ils la posèrent. Un des 4 hommes prit ce qui semblait être une hache de boucher. Il la leva dans les airs et l'abattit sur la tête de Rupha. Alors qu'ils allaient choisir un de nous deux sur le menu du jour, un des hommes dit une phrase que je ne pu déchiffrer, et les autres semblèrent ne pas être d'accords. Nous profitions de cette diversion pour nous échappées. Laissant Rupha morte dans la jungle.


Nous sommes partit à l'intérieur de notre navire, laissant les vagues nous porter, nos sommes arrivées au port de Sufokia par chance, et nous commencions à monter vers Astrub pour commencer la mission qui nous avait été confiée.



Chapitre IV : Souvenirs.


À cet instant je me rappellai de mon départ pour ce continent...

À l'aube d'une tempête, Pyrhatt demanda à ses sujets de nous réunir autour de la table à dîner. Il avait l'intention de partager un repas avec nous pour la première fois, sûrement la dernière. Autour d'une immense table, les trois premiers groupes formés par Pyrhatt étaient présents.
Les plats furent servis sans un bruit, Pyrhatt englouti une quantité énorme de poissons salés, les avalant tous sans mastiquer, produisant un bruit étrange. Alors que le repas fut terminé pour tous, Pyrhatt tenta de hausser la voix mais lorsqu'il voulut prendre la parole, d'énormes nuages de fumée noirs expulsèrent des coraux décorant son visage rougeâtre. Il parut en colère, et à sa deuxième tentative, il balbutia un peu, laissant paraître un long moment pendant lequel aucun mot ne sortit de sa bouche. La langue sèche, il dit finalement :
« M-Mes en-en... enfants... Il est main-ma-tenant p-pour v-vous temps d-de pa-p-partir. »
Les yeux grands ouverts, tout le monde sembla surpris, Pyrhatt se leva, et pris la parole encore une fois.
« Vo-Vo-tre fo-formation est ter-terminée.»
Et il partit dans un couloir sombre, accompagné de ses gardes.

Le lendemain, les bateaux étaient prêt à partir, aux premières heures du matin, un navire trois mâts avec l'ancre au sol nous attendait, malgré ses planches de bois crasseuses et son pont vieillit, les gardes nous assurèrent que le bateau était sans danger. Une fois nos bagages à bord, nous attendîmes une brise pour décoller au large, abandonnant nos proches et Pyrhatt, qui au même moment observait notre départ, un sourire en coin, sans que personne ne sâche pourquoi, le clan qu'il plannifiait judicieusement depuis des années déjà.

Deux mois en mers avaient passé, tout allait bien, mais la folie commenca à prendre sa place. Nalith qui voulait de plus en plus se rapprocher de la nature semblait s'effacer, et moi, je pris goût au poisson cru bien saignant, ce que Nalith et Rupha ne partageaient pas avec moi. Les années avançaient, rendant la vie en mer naturelle, les habitudes de vie simple, nous arrivions même à y prendre du plaisir, aussi mince soit-il.
Sans compter le temps, nous finirent par arriver devant une étendue d'eau marécageuse, laissant une brume verdâtre s'échapper de la surface de l'eau. Nalith regarda ses cartes, mais rien ne montrait un tel endroit. Au fur et à mesure que nous nous enfonssions dans le marécage avec notre navire, la végétation semblait plus grande, l'eau plus opaque, cachant mieux les monstres qui érraient dans les profondeurs. Le chemin dura plusieurs jours, lorsque nous avions cru enfin être sorties, nous furent attaqués.

Des abîsses du marécage, une tentacule de plusieurs mètre vînt se fracasser sur la coque, laissant un espace béant qui semblait avalé l'eau verte. Le navire commenca à être entraîner vers les fonds marins, et une autre deux autres tentacules frappèrent, une d'elle s'attaqua au mât principal, et l'autre au pont. Alors que d'autres membranes s'ajoutaient au carnage, le navire fendît en deux, séparant moi et Nalith de Rupha, et laissant apparaître l'énorme bec de la bête, une bouche remplît de dents, une langue criant famine.

La fin semblait proche, alors que nous allions céder. une énorme poutre de bois tomba dans la gueule du monstre tentaculaire, qui nous laissa le temps de s'évader sur une partie du pont, avec des rames improvisées.

Durant des heures, nous ramions, une fois arriver à l'ombre d'un palmier, ce fut la surprise de nos vies de le voir bouger. De même pour les pierres et les coraux, d'énormes créatures mouvantes, grognant leur colère.
Nous partîmes, courant de toutes nos forces. La journée sans repos, se termina dans une petite grotte de coraille. La nuit se montra froide, à notre réveille, une écalipette se tenait devant nous. Une dénommée Flip Flap. Nous lui racontîmes nos péripéties depuis notre entrée dans les marécages, elle se montra appreurée, le monstre semblait lui avoir changé les idées totalement. Elle nous proposa d'aller voir son vieil ami habitant dans le grand arbre de l'île, elle dît qu'il pourrait sûrement nous aider. Elle nous amena près d'une structure de bois, plusieurs bêtes ailées y étaient. Elle nous fît monter sur une de ces bêtes, rabaissant ses lunettes, et ne dît qu'une seule chose : « T'nez-vous ! »
D'un coup de laisse, l'animal décolla, Rupha poussa un cri.
Le scarafeuille, c'est le nom de la bête ailée, bougeait dans tout les sens, après de périleuses manoeuvres, nous arrivîmes à une structure de bois semblable à celle au sol, une fécatte nous accuilla, échangeant des parole avec Flip Flap.

Elle nous indiqua le chemin à suivre, en quelques minutes, nous arrivîmes au repére de son vieil ami, un célèbre alchimiste en exil.
Il se présenta à nous sous le nom d'Otomaï. Il nous demande ce qui nous amenait sur son île, je lui mentis que nous arrivions de Sufokia, le seul endroit dont nous connaissions le nom. Otomaï sembla intrigué, mais ne posa pas de questions sur le sujet. Le soir même, il nous proposa de nous aider à retourner à Sufokia, pour cela il nous dit qu'il allait nous préter un de ses navires.

Merci Otomaï, nous sommes enfin arrivés sur terre pour accomplir les volontés de Pyrhatt, malgré un membre en moins...


[HRP] Forum du Clan Pyrhatt : http://pyrhatts.forumactif.com/ [HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoires d'outre-clans ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoires d'outre-clans ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Projet] Deux clans pour completer la Horde
» [Blog]Mes histoires
» histoires droles
» VDM et HDO : vos histoires de vie quotidienne
» [Titres] Les conquérants de la Fissure et de l'Outre-Monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan des Eldrigans :: Le village :: La Bibliothèque du Clan :: Les Récits des provinces d'Amakna-
Sauter vers: