Une partie des images présentes sur ce forum est l'oeuvre et la propriété d'Ankama ©
www.dofus.com/fr




Partagez | 
 

 Ombres du passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Toxus
Colonne Eldrigan
Colonne Eldrigan
avatar

Féminin Le centoror
Nombre de messages : 1174
Age : 49
Classe : Enutrof
Métiers : Paysan/Alchi/Mineur/Bricoleur/Bucheron 100 etc...
Guilde : Les Bras Cassés
Cercle :
200 / 200200 / 200

Date d'inscription : 10/02/2009

Qui est-ce ?
Cercle::
200/200  (200/200)

MessageSujet: Ombres du passé   Mar 25 Fév - 11:47

Il fait jour en Astrub. Plein soleil. Comme toujours du monde partout. Spectacle immuable d'une ville en mouvement.

Qui se soucie d'une petite vieille qui déambule ?

Toute rabougrie, toute cradingue. Énième ombre d'Astrub telle qu'on en voit de partout.
Sans doute une mendiante qui file se poser au zaap pour soutirer quelques kamas aux passants...
Elle marmonne dans sa moustache tout en filant par les rues. Elle a l'air pressé et sure de sa direction.
Pourtant un observateur attentif verrait qu'il y a la un peu plus qu'une petite vieille qui marmonne en marchant.
L'observateur attentif verrait le regard métallique qui brille derrière les lorgnons,
il verrait le regard en constant mouvement, volant d'un point a un autre.
Semblant noter tout les détails au fur et à mesure de l'avancée de la vieille.

Un passant qui la frôle de trop près se prend un vicieux coup de pied dans la cheville.
Il sursaute, se retourne et tente d'attraper la vieille par le bras.
Un mouvement rapide d'une main ridée et voila notre passant les quatre fers en l'air.

Un observateur encore plus attentif aurait vu le triangle en constant mouvement d'une iopette, d'un pandawa et d'une toute frêle eniripsa.
Ballet mouvant, distant, fruit du hasard semble t'il, et pourtant la vieille en est le centre immuable.
Il aurait vu le triangle se resserrer brutalement pendant l'incident pour reprendre plus de large ensuite.

Qui se méfie d'une petite vieille qui déambule ?

La vieille s'arrête devant une maison immense.


Toujours personne. Sont passés ou ???

La vieille prend un air songeur. Elle pose son sac et s'assoit par terre sans façon pour fourrager dedans.
Après de longues minutes d'exploration, elle sort de quoi écrire.
Elle gribouille rapidement sur son parchemin, sort une dague et s'en sert pour planter son écrit en plein milieu de la porte de la maison.
Puis elle remballe tout son barda et s'en va.






Ne me juge pas si tu ne veux pas être jugé.
Ainsi je te le dis ce n'est pas parce que tu ne me vois pas faire, que je ne fais pas...
Tu ne vois pas l'arbre pousser ou la terre tourner et pourtant il pousse et elle tourne.
Ainsi je te le dis même l'escargot finit par arriver au bout du chemin.


Mon journal d'élevage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Highlender
Colonne Eldrigan
Colonne Eldrigan
avatar

Masculin Le centoror
Nombre de messages : 1172
Age : 22
Classe : Cra
Métiers : Maitre mercenaire, historien du clan et explorateur du Monde des Douze.
Guilde : Le Clan des Eldrigans
Cercle :
174 / 200174 / 200

Date d'inscription : 12/08/2011

Qui est-ce ?
Cercle::
174/200  (174/200)

MessageSujet: Re: Ombres du passé   Mar 25 Fév - 17:10

Highlender n'en pouvait plus de ces situations gênantes. C'est vrai quoi, ça ne pouvait arriver qu'à lui d'être suspendu à son fouet, lui-même accroché à une branche de l'Arbre Hakam alors que le vide s'étendait sous ses pieds. En plus, il fallait que ce soit le fouet avec les minuscules pointes d'aciers, celles qu'il avait minutieusement aiguisé ce matin, comme par hasard.

Vous vous demandez certainement comment il en était arrivé là. De son point de vue, c'était la faute d'un rôti de dragodinde trop appétissant, d'Asparagus et d'une barrière vulgaire et peu résistante. Tout avait commencé par un petit tour d'Highlender au Castel ce matin. Midi approchait et il commençait à avoir très faim. Alors que son tour de la maison prenait fin, il trouva dans un des coffres un rôti de dragodinde dont la présentation laissait suggérer un goût succulent. Il lui semblait se rappeler d'une discussion avec Asparagus, celui-ci aurait laissé ce rôti, il ne fallait surtout pas y toucher, il le réservait pour une occasion spéciale. Tant pis pour As', le disciple de crâ avait trop faim. Qui aurait pu dire non à un aussi beau repas dans son état ? Pas Highlender en tout cas.

Une fois qu'il eut fini de manger, il ressentit une petite pointe de culpabilité. Il décida donc d'aller s'excuser auprès d'Asparagus, direction l'Arbre Hakam où le disciple de Feca vivait. Après avoir cogné pendant un petit moment à sa porte, il se dit qu'As' ne devait pas être là, il prit donc le chemin du retour. C'est alors que sa folie s'en mêla et il crût se faire interpeller par une des barrières empêchant les gens de tomber. Elle lui lançait injures après injures, toutes plus belles les unes que les autres. Il ne pouvait pas laisser passer ça, il donna donc un coup de pieds dans la barrière pour la faire taire, c'était sans compter la faible résistance de cette dernière, et en moins d'une seconde, Highlender était en train de tomber de l'Arbre Hakam.

Ses pensées défilèrent au rythme des branches qui venaient fouetter son corps et son visage : "Hé mais je suis en train de tomber là" ; "Saleté de barrière pourrie, si j'avais su je l'aurais cramé" ; "Ça fait mal ces branches quand même" ; "BORDEL MAIS JE SUIS EN TRAIN DE TOMBER LA !" ; "Merde, je vais mourir" ; "Ah mais attends, si je me débrouille bien avec le fouet que j'ai sur le moi, je peux peut-être arrêter ma chute". Voilà comment le jeune disciple de crâ s'était retrouvé suspendu à son fouet dans le vide. Très peu de solutions s'offraient à lui, à vrai dire, il n'en avait qu'une, se balancer jusqu'à pouvoir s'élancer sur le balcon de l'Arbre Hakam le plus proche. C'est donc ce qu'il fit, ça lui prit plusieurs minutes et quelques peurs bleues mais il arriva enfin à se poser sur le plancher en bois. Il perdit son fouet dans le processus mais de toute façon, il l'aurait jeté après, il en avait trop goûté aujourd'hui de ce fouet. C'est avec une extrême prudence, et aussi une extrême lenteur qu'il retourna au Castel, qu'il considérait comme un endroit sûr.

Une fois arrivée, il vit qu'un nouveau parchemin sur les panneaux avait été déposé, "Même pas signé" se dit-il. Soit il avait décidé de ne prendre aucun autre risque aujourd'hui, il décida donc de jouer son Pour, à pile ou face. "Face, c'est pour. Pile, c'est contre." bougonna-t-il. Il suivit le trajet de la pièce en l'air de son œil valide. Œil dans lequel la pièce finit par atterrir. Il lui fallut donc quelques minutes, le temps de récupérer la vue, pour voir que la pièce était tombé sur le coté face. Il sortit donc sa plume et son encre et écrivit quatre simples mots à la suite de la candidature.


Pour.

Bonne journée, Highlender.


Il alla ensuite faire une longue sieste en espérant ne plus jamais revivre une journée comme celle-là.




"Rien n’égale en longueur les boiteuses journées,
Quand sous les lourds flocons des neigeuses années,
L’ennui fruit de la morne incuriosité,
Prend les proportions de l’immortalité."


"High' âme çaixie hunde High' neau hite !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ombres du passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Horde] La Reflexion des Ombres
» Les Ombres d'Esteren, JdR en cours de réalisation...
» retour vers le passé!
» Présentation de Frère des Ombres
» Passé sombre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan des Eldrigans :: Les Recrutements :: La salle de recrutement-
Sauter vers: