Une partie des images présentes sur ce forum est l'oeuvre et la propriété d'Ankama ©
www.dofus.com/fr




Partagez | 
 

 Destins Croisés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asdepique
Eldrigan Glyon
Eldrigan Glyon
avatar

Masculin Les Pichons
Nombre de messages : 460
Age : 25
Classe : Ecaflip
Métiers : chasseur, boucher, forgeur de dagues ainsi que forgemage Eleveur de dragodinde à temps plein
Guilde : Secte de l'infini
Cercle :
200 / 200200 / 200

Contrats de prédilection : Ceux avec plein de combats et plein de kamas.
Date d'inscription : 12/09/2011

Qui est-ce ?
Cercle::
199/200  (199/200)

MessageSujet: Destins Croisés   Mer 26 Juin - 23:43





Le Contrat





La taverne était bondée mais l'Ecaflip ne tarda pas à trouver son commanditaire, ou plutôt sa commanditaire car malgré un effort indéniable pour entretenir un certain mystère autour de son identité, sa voix trahissait son sexe. Elle avait tout l'air d'une de ces filles de la noblesse qui s'ennuie et vient chercher l'aventure en compagnie des mauvais garçons.
Emmitouflée dans une cape à capuche, elle prenait soin de dissimuler son visage. Le mercenaire cherchait bien quelques petits indices à la lueur de la bougie, un quelconque reflet dans la vitre mais rien ; La moindre petite partie du corps de la jeune femme était caché, jusqu'à ses mains soigneusement dissimulées dans une paire de gants des plus soyeux.

-Vous voilà enfin ? Ce furent les quelques mots qui assurèrent à l'Ecaflip qu'il ne faisait pas erreur
-La route jusqu'à Bonta est longue depuis Astrub et vous m'avez convoqué il n'y a seulement deux jours de cela, J'ai été contraint de dormir sur ma monture, la pauvre est épuisée désormais...
Sur un ton relativement hautain la jeune femme interrompit son interlocuteur
-Assez parlé de vous  et votre animal. Je vous ai fait venir pour un contrat, un bon ami à moi est parti sur les traces des Dofus et ses recherches l'ont conduit sur une île au Sud-Ouest de la ville. Je n'ai plus de nouvelles de lui depuis plus d'une semaine et j'attends de vous que vous vous y rendiez pour, j'espère, le sauver des dangers de cette île.

Le mercenaire réfléchit un moment, il avait entendu parler de cette île et de ces dangers ; un labyrinthe gigantesque et atroce où seuls les plus fous osaient s'aventurer. Mais plus terrible encore, quatre créatures légendaires y demeuraient, les quatre terrifiants Minos. Des bêtes immenses aux cornes pointues comme des pics de lance, une force titanesque qui n'était égalée que par leur incommensurable férocité. Quatre puissants gardiens qui détenaient un Dofus tout aussi puissant, le Dofus Pourpre. L'idée même de devoir aller dans un tel endroit inspirait à la fois un sentiment de peur et d'excitation au jeune aventurier. Mais il fut tiré de ses pensées par sa cliente :

-Évidemment vous serez rémunéré à la hauteur des risques de cette mission,la femme sorti un petit coffre, Un million tout de suite et un million à votre retour....enfin...si toutefois vous revenez...
L'Ecaflip était attiré par l'appât du gain et ne tarda pas à accepter l'offre.
Une fois sorti de la taverne, le coffret sous le bras, le mercenaire alla retrouver dans une ruelle adjacente un Osamodas qui tentait de soigner deux malheureuses dragodindes.

-Alors ce contrat ?
-Fructueux assurément,l'Ecaflip montra le coffret, un million maintenant et la même somme au retour.
-Haa très bien, très bien,l'Osamodas se frottait les mains
-Mais tout aussi dangereux j'en ai bien peur, on doit se rendre sur l'île du Minotoror.
-Ha ? Boh tu sais c'est qu'une légende, un conte pour faire peur aux enfants, comme le Minotoboule de Nowel...
N'écoutant qu'à moitié son compère, l'Ecaflip avait déjà commencé à avancer, il était donc là, à la porte Sud de la citée blanche. Le mercenaire s'arrêta un instant. Puis une fois rejoint par son ami, tout deux avancèrent à pied, soucieux de leurs montures à peine remises du précédent voyage. L'ecaflip tapota la nuque de sa monture comme pour l'encourager et s'exclama :
-En avant Miracle, direction la baie de Cania !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asdepique
Eldrigan Glyon
Eldrigan Glyon
avatar

Masculin Les Pichons
Nombre de messages : 460
Age : 25
Classe : Ecaflip
Métiers : chasseur, boucher, forgeur de dagues ainsi que forgemage Eleveur de dragodinde à temps plein
Guilde : Secte de l'infini
Cercle :
200 / 200200 / 200

Contrats de prédilection : Ceux avec plein de combats et plein de kamas.
Date d'inscription : 12/09/2011

Qui est-ce ?
Cercle::
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: Destins Croisés   Mar 30 Juil - 23:46




Prémonitions?



La panique, c'était un sentiment encore inconnu pour lui. Il ne savait même pas que c'était cela qu'il ressentait en ce moment précis, il pensait que c'était un mélange de fatigue et d'excitation et d'une pointe de peur, mais non il s'agissait bien de panique. Le silence était son seul compagnon depuis déjà plusieurs minutes et les grilles devant lui ne s'ouvraient plus. Qu'était il advenu de son compère   Osamodas ? Ils arrivaient à peine à communiquer à travers les murs de ce labyrinthe géant mais ils s'étaient sans doute trop enfoncé dans le piège.

Deux jours, deux jours qu'ils erraient à travers les salles sans avoir trouvé la personne à secourir.
Asdepique se souvint alors de la voix de sa cliente lorsqu'elle remit en doute ses chances de survie pour ce contrat, l'idée d'un piège se dessinait de plus en plus mais pour le moment il fallait penser à sortir...vite.

La peur était visible dans les yeux de l'ecaflip quand il entendit un cri de son ami. Ni une ni deux il rebroussa chemin dans l'espoir de trouver un moyen de rejoindre l'Osamodas. Il fini pas y parvenir, dans cette salle qui ressemblait à toutes les autres, seul le corps de son ami étendu par terre, plein de sang, la rendait unique.
-Punk ! Dis moi quelque chose !
Une petite voix lui répondit :A boire...
Le mercenaire était un peu plus rassuré mais il était clair que son ami ne pouvait pas marcher et encore moins combattre une éventuelle menace. Il le prit donc sur son épaule et avança en direction de l'entrée.
Après avoir traversé trois salles, toutes les grilles se refermèrent. Ils étaient pris au piège.

Un souffle grave et puissant se fît entendre, il se rapprochait de plus en plus puis plus rien. Encore une fois le silence quelque peut troublé par la respiration paniquée de l'Ecaflip.
Soudain le mur derrière lui vola en éclat, un énorme boulet le traversa et projeta les deux aventuriers de l'autre côté de la salle. Une énorme masse noire était visible à travers le nuage de poussière.
Tandis qu'Asdepique constatait, non sans un certain effroi, que son ami avait perdu connaissance, la chose pénétrait dans la salle, arrachant au passage les quelques morceaux de murs restants.
Elle tira violemment sur la chaîne qui la reliait au boulet et le fît tournoyer dans les airs juste avant de le lancer en direction des deux aventuriers.
L'Ecaflip tenta de repousser le boulet avec son arme en frappant de toutes ses forces. Mais son marteau éclata sous le choc, il était épuisé, blessé, seul et désarmé. Il ne put s’empêcher de repenser aux textes étranges laissés anonymement dans la bibliothèque du Castel;il n'avait jamais vraiment su si ils lui étaient destinés ni même ne les avait réellement pris au sérieux, tout comme le reste du clan d'ailleurs, mais tout de même cette étrange coïncidence l'achevait dans sa panique. Le texte se voulait prémonitoire et voilà qu'il se sentait abandonné par sa chance, par son Dieu et pour une fois il recula devant le danger, la peur au ventre...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asdepique
Eldrigan Glyon
Eldrigan Glyon
avatar

Masculin Les Pichons
Nombre de messages : 460
Age : 25
Classe : Ecaflip
Métiers : chasseur, boucher, forgeur de dagues ainsi que forgemage Eleveur de dragodinde à temps plein
Guilde : Secte de l'infini
Cercle :
200 / 200200 / 200

Contrats de prédilection : Ceux avec plein de combats et plein de kamas.
Date d'inscription : 12/09/2011

Qui est-ce ?
Cercle::
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: Destins Croisés   Sam 24 Aoû - 0:11








La Faux




Courir, à en perdre haleine, son ami sur l'épaule, sans savoir où aller mais fuir loin et vite. Voilà ce qu'avait l'Ecaflip en tête à ce moment, ne choisissant son chemin qu'en fonction des grilles ouvertes sans même se soucier d'où elles le menaient, à la sortie ou à sa perte.

Il avait encore une fois pu se dégager d'une situation fortement embarrassante grâce à son chaton qu'il avait sacrifié sans une once d'hésitation. Son dopeul récemment maîtrisé aurait peut être tenu plus longtemps mais le mercenaire était à court de force et une telle invocation aurait pu le laisser pour mort ou presque. La seule chose qui le faisait encore tenir debout était ce vieil instinct que chacun récent un jour où l'autre lorsqu'il faut sauver sa peau.

La seule grille encore ouverte devant lui se refermait peu à peu et se jetant de tout son être il parvint à passer avant que la course du métal ne s'achève avec fracas sur le sol. Le piège s'était refermé et le Déminoboule avait été rejoint par son compère Mominotor. Situation critique devant laquelle Asdepique ne parvint plus à se contenir et ne pensant plus qu'à sa propre survie, il abandonnait lâchement le corps inanimé de l'Osamodas. Reculant contre le mur,jusqu'à vouloir y pénétrer. La fin se faisait sentir et tandis que le Mominotor embaumait le corps de son ami, le mercenaire rasait les murs cherchant la moindre petite sortie quand il trébucha et s'étala de tout son poids. Les larmes aux yeux, face contre terre il était redevenu le petit enfant abandonné qui était incapable de tenir tête à quelques pious.
Comme pour voir quelle carte l'avait trahi il regarda l'objet qui l'avait mis à terre, un simple bâton qui dépassait, quelques centikamètres de bois qu'Ecaflip le joueur avait mis sur son chemin pour le rappeler à lui.
Alors que le Déminoboule entamait une valse assurément mortelle avec son boulet, Asdepique s'empara du manche de ce qui semblait être la seule arme à porté. Une puissance inimaginable s'empara alors de lui, la fatigue s'envola, ses forces revinrent et se décuplèrent. Arrachant avec grâce l'arme du sol, laissant naître une lame aux teintes rouge et or, il découvrit une faux aussi grande que lui. La magie qui en émanait était si puissante que les habits de son porteur prirent les même teintes que la lame, un pourpre sanguin qui ne manqua pas d'exciter le Déminoboule.
Le boulet fusait droit sur l'Ecaflip, sautant par dessus pour l'esquiver il faucha la chaîne avec une force dont il n'avait pas encore connaissance, les éclats métalliques volaient, le blessant au visage.
Arrivé sur ses pattes il continua sa course pour récupérer son ami avant de s’engouffrer dans l'énorme trou qu'avait laissé le boulet dans sa course folle.
Retrouvant ainsi le chemin du salut il parvint à sortir avec son ami sur le dos, un sourire aux lèvres car alors qu'il pensait y laisser sa peau, il s'en sortait avec quelques coupures sous les yeux.
Les cicatrices qu'elle laissèrent furent pour lui le souvenir de ce jour où la prophétie, annoncée dans les étagères poussiéreuses de la bibliothèque du clan,ne se réalisa pas.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asdepique
Eldrigan Glyon
Eldrigan Glyon
avatar

Masculin Les Pichons
Nombre de messages : 460
Age : 25
Classe : Ecaflip
Métiers : chasseur, boucher, forgeur de dagues ainsi que forgemage Eleveur de dragodinde à temps plein
Guilde : Secte de l'infini
Cercle :
200 / 200200 / 200

Contrats de prédilection : Ceux avec plein de combats et plein de kamas.
Date d'inscription : 12/09/2011

Qui est-ce ?
Cercle::
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: Destins Croisés   Mer 30 Oct - 0:24

Marty Tubant





Les flammes léchaient avec douceur les pierres de la cheminée. Dans un ballet gracieux et silencieux elles occupaient tout l'âtre courant de bûche en bûche.
Asdepique aimait beaucoup ce spectacle, il pouvait en profiter des heures durant tandis que la neige tombait dehors. Ce jour-là il s'était assoupi sur son fauteuil face au feu.
Il fut brusquement réveillé par la cloche de l'entrée. Oubliant son départ pour le village enseveli, il attendait machinalement que sa femme ouvre. Le bruit se faisait de plus en plus fort, traduisant l'impatience du visiteur.
Agacé et curieux, l'Ecaflip se décida à descendre.

Derrière la porte se tenait un Pandawa couvert de neige. Frigorifié il s'empressa d'entrer sans même attendre que l'on y invite.

-Brrr. Sale temps dehors, et quel froid ! Bon sang comment peut on vivre dans un coin pareil ?
Il se dirigeait vers le feu sur lequel mijotait une fricassée de Kaniglou.
-Hum ça sent rudement bon dites-moi !
L'Ecaflip encore assoupi ne comprenait pas vraiment ce qu'il se passait et se contentait de suivre l'étrange personnage tout en refermant la porte avec soin. Il se rappelait alors de leur dernière rencontre.

C'était il y a quelques semaines, dans cette même pièce, autour de cette même table :

-Dites, c'est pas pour vous contrarier mais...z'êtes qui au juste?
-Par Pandala, quel malotru je fais là, j'ai omis de me présenter. Marty, Marty Tuban.»
-Hum ce nom m'est pas inconnu. Z'êtes pas un genre de barde ou je ne sais quoi?
-En effet, remarquez je suis pas là pour ça
L'Ecaflip s'asseya en face de l'étranger.
-Et vous êtes là pour quoi?
-Je viens vous offrir mes services, j'ai bien vu que vous étiez sujet à quelques soucis. Vous semblez soucieux, et n'avez vous pas lu les textes étranges laissés dans la bibliothèque de votre clan?
Le mercenaire frappa la table du poing: Ce n'est plus mon clan!
-Au temps pour moi, oui effectivement aurais-je dû dire votre ancien clan...
Aussi pour en revenir à nos bouftous, je peux vous aider dans la recherche d'informations, c'est mon métier après tout. D'autant que ce badge peut m'ouvrir quelques portes qui restent fermées pour le commun des mortels.
Le Pandawa avait sorti un badge aux couleurs d'Alister sur lequel trônaient trois lettres d'or.
-CIA? C'est quoi ce truc?
Comme un peu agacé par l'ignorance de son interlocuteur Marty répondit:
-Ça, comme vous dites... C'est le Centre d'Investigation Amaknéen, directement sous les ordres de notre bon Roi.


Le badge était ce jour là fièrement arboré à la ceinture du Pandawa. Asdepique sorti de ses pensées et pris place.
L'air grave il apporta la réponse que son hôte était venu chercher.
-C'est contre un de mes principes mais il est clair que je n'ai pas le choix, il faut que sache plus sur moi, mon passé...
Marty l'écoutait avec attention.
Je dois savoir si ces lettres me sont destinées ou non.
-Vous semblez les prendre aux sérieux vu que vous avez mis votre femme à l'abri.
-Oui, on ne sait jamais. Personne n'irait s'aventurer dans ce village, et si par malheur cela devait arriver, j'aurais
Son interlocuteur fini sa phrase : à faire à un ennemi coriace...
L'Ecaflip se contenta d'acquiescer d'un signe de tête.
Il n'avait jamais pensé un jour savoir qui était sa vraie famille, cette sœur qui sortait de nul part était elle réellement la sienne ?
Plus il relisait les textes moins il avait de doutes, des noms trop précis pour être dus au hasard.

Marty était reparti, remontant dans sa chambre, le mercenaire vit dans sa faux le reflet du ballet qu'il avait laissé et ressenti soudain une sensation qu'il peinait à maîtriser. Il pris alors ses affaires et son arme et parti massacrer quelques créatures de l'île gelée...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asdepique
Eldrigan Glyon
Eldrigan Glyon
avatar

Masculin Les Pichons
Nombre de messages : 460
Age : 25
Classe : Ecaflip
Métiers : chasseur, boucher, forgeur de dagues ainsi que forgemage Eleveur de dragodinde à temps plein
Guilde : Secte de l'infini
Cercle :
200 / 200200 / 200

Contrats de prédilection : Ceux avec plein de combats et plein de kamas.
Date d'inscription : 12/09/2011

Qui est-ce ?
Cercle::
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: Destins Croisés   Dim 5 Avr - 22:19

La piste


Tous les notables de l'aristocratie bontarienne étaient là, à se pavaner comme des truches, avec le même regard vide d'ailleurs... Une aubaine pour un brâkmarien qui aurait voulu  commettre un attentat.
Tu parles une belle bande de faux-cul ceux-là, il m'a suffit d'un vêtement un peu distingué pour que je fasse partie de leur monde. Ils ne se rappellent même pas des gens qu'ils croisent.

En effet, Asdepique avait ce jour-là quitté son uniforme de mercenaire pour porter un superbe ensemble de commandant. Il avait d'ailleurs du mal à s'y faire mais n'avait guère le choix. Croisant le regard de Marty déguisé en serveur pour l'occasion,il repensait aux conseils donnés la semaine passée :
« Bon ! Ca se précise, d'après mes informateurs, il y' aurait bien eu une famille au destin tragique du côté de Bonta. Hélas je n'ai rien trouvé dans les archives de la ville. Aucun acte de naissance, qu'il s'agisse d'une fille ou d'un garçon. Je pense que le mieux est d'aller enquêter auprès des vieilles familles de Bonta et il y'a justement la semaine prochaine un buffet organisé pour la haute société de la cité blanche. Vous n'aurez qu'à vous habiller  avec ceci, le Pandawa envoya à l'Ecaflip une tenue bleu gris, et vous tenterez d'en savoir plus.
Je pourrais garder mon arme ?
Hum votre arme est trop, disons pas assez distinguée. Il vous faudra une lame fine et élégante bien que meurtrière. Tenez, cette Rapière sera parfaite ! Mais ne l'abîmez pas elle vaut une petite fortune.  
Donc n'allez pas chercher des puces aux gardes qui seront très nombreux. Quoi qu'il en soit je serait aussi présent, incognito, au cas où.

Asdepique fut tiré de ses pensées par une vieille dame qui ne cessait de le dévisager.
« Excusez moi jeune homme mais en vous regardant je ne peux m'empêcher de penser à un de mes anciens majordome, ce bon Chalfred. Vous lui ressemblez beaucoup. Hooo c'était un brave homme, un cœur gros comme ça, la vieille femme tentait d'écarter ses mains ridées le plus possible, mais surtout d'une intelligence remarquable. Faisant signe au mercenaire de se pencher, elle lui dit à l'oreille,
On raconte même qu'il était en réalité un des stratèges d'Amayiro. Mais il ne s'agit que de rumeurs.
Le pauvre est mort assassiné avec sa femme. Les pauvres ils ont laissé deux enfants derrières eux, personne ne les a jamais retrouvés. Sont-ils morts ou en vie ça on ne le saura jamais. »

Enfin ! Enfin une piste, l'Ecaflip n'y croyait plus. Après avoir pris congé de la vieille dame il se dirigea avec empressement vers la sortie lorsqu'il heurta à un énorme garde.
« Hého le matou regarde ou tu marches si tu veux continuer à vivre ! »
L'audience ne prêta pas attention à l'altercation, il était encore temps de filer discrètement .
« Pardonnez moi je suis pressé et dans ma hâte je ne vous ai pas vu »
L'homme ne semblait pas satisfait de cette réponse :
« Mais dites donc c'est qu'en plus il oserait l'ouvrir le petit chacha à sa mémère ? Ta môman t'as déguisé pour l'occasion ? Faut avouer qu'un matou capitaine d'un navire c'est assez comique. »
A ces mots Asdepique compris qu'il était repéré mais il tenta une dernière manœuvre.
« Je l'avoue je n'étais pas invité à cette petite fête mais voyez vous l'amour de ma vie s'y trouve et j'ai pris la première tenue haute couture que j'ai trouvé pour passer ces portes »
Affichant le sourire le plus niais qu'il pouvait, il senti l'épée du garde entre-ouvrir sa veste.
« Une épée ! Il a une épée ! A moi la garde ! »
Plus de doute il fallait filer, le mercenaire assomma le garde mais déjà tout un bataillon lui faisait face. Il entendit alors la voix de Marty « Baisse toi ! »
Plusieurs petites poches atterrirent au sol et explosèrent, laissant naître un nuage de fumé.
Il senti alors Marty le prendre par le bras et ils s’échappèrent par une porte dérobée.
Une fois dehors  et dans leurs habits ordinaires, le Pandawa ne cessait de ronchonner :
« Pff les hommes d'action, tous les mêmes ! Impossible de ne pas créer une situation dangereuse... C'est dit je m'occuperai seul des investigations désormais »
Le pandawa était excédé par les événements.
« Se souvenir que les armes étaient interdites aurait grandement facilité les choses ! Mais Mr est un professionnel n'est-ce pas ? »
Marty ne répondit rien et baissa les yeux.
« Bon, comme je suis pas tout à fait bon à rien j'ai peut-être une info, un certain Chalfred. Il serait mort assassiné avec sa femme et avait deux enfants portés disparus. »
Le regard de Marty changea. Tapent amicalement dans le dos d'Asdepique il s'exclama :
« Haha je reconnais bien là un mercenaire ! Toujours réaliser un contrat accepté ! Bravo mon vieux, avec ça j'ai de quoi commencer mon enquête. »

Les deux compères allèrent fêter leur découverte à la taverne du coin tandis que les gardes courraient dans tous les sens sans réussir à trouver leur homme.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Destins Croisés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Destins Croisés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Destins croisés
» Andy, Fuken deux destins croisé. [OM]
» La croisée des chemins [PV:kiza izuru]
» Kairos, le tisseur de destins
» Des soldes de ouf' à La Croisée Du Jeu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan des Eldrigans :: Le village :: La Bibliothèque du Clan :: Les Ecrits des Mercenaires et Voyageurs-
Sauter vers: