Une partie des images présentes sur ce forum est l'oeuvre et la propriété d'Ankama ©
www.dofus.com/fr




Partagez | 
 

 Murmures du passé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Srimi-Ombre
Past Eldrigan
Past Eldrigan
avatar

Féminin Les Pichons
Nombre de messages : 434
Age : 20
Classe : Sram.
Métiers : Tueuse d'Hommes.
Guilde : Le Clan des Eldrigans.
Cercle :
199 / 200199 / 200

Date d'inscription : 06/12/2011

Qui est-ce ?
Cercle::
199/200  (199/200)

MessageSujet: Murmures du passé.   Ven 10 Mai - 10:25

Prologue
           

   L
es terres de Raldes, contrée éloignée et encore inconnue à celles d'Amakna... C'est là, dans la ville de Jordal, que les murmures du passé chantent mon nom et mon histoire dans un refrain incessant. Ces voix qui m'ont entourées durant dix-sept longues années, ces spectres qui me hantent et hurlent leur mort au vent, ce vent qui est le mien. Tout vous sera raconté par celles et ceux m'ayant connue dans cette vie qui n'est plus mienne, vous allez découvrir la part d'ombre qui sommeil en moi appelée passé. Cette ombre que je n'ai révélée à personne ici. Venez et découvrez ce qui se cache derrière celle qu'on appelle par son pseudonyme. Celle dont le vrai nom est Amaterasu Lihroyl.



Bienvenue dans mon monde, le monde d'une démone aux cheveux blancs tachés de sang.




"I wait for you, no matter how long..."

J'écoute et chante ce refrain que tu m'as appris.


Dernière édition par Srimi-Ombre le Dim 23 Fév - 11:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Srimi-Ombre
Past Eldrigan
Past Eldrigan
avatar

Féminin Les Pichons
Nombre de messages : 434
Age : 20
Classe : Sram.
Métiers : Tueuse d'Hommes.
Guilde : Le Clan des Eldrigans.
Cercle :
199 / 200199 / 200

Date d'inscription : 06/12/2011

Qui est-ce ?
Cercle::
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: Murmures du passé.   Ven 10 Mai - 10:31

Chapitre I - Le souffle d'une vie.
Narrateur : Yoris de Balemaskay, médecin.
Le 04 Martalo 622


«Inspirez... Poussez !»

Ces mots retentissaient dans la chambre de Madame. Nous avions l'habitude de les dire et d'entendre tout ces cris, c'était notre métier. L'agitation, le bruit, la vie, parfois la mort... Tel était le quotidien des médecins du royaume. Notre métier. Mon métier.
Ce jour là, j'avais l'immense honneur de mettre au monde l'enfant de notre chère reine, la tension était palpable nous ne pouvions faire la moindre erreur.

«Continuez, c'est bien, allez : Inspirez... Poussez !
-Je vois la tête ! Courage vous y êtes presque, Majesté.
»

Sa Majesté... Quelle femme sublime et pleine de qualités. Ses cheveux châtains, brillants de reflets blonds, faisaient ressortir ses yeux vert clair. Son visage, ah ! Son visage... A en faire pâlir de jalousie les anges, des traits fins, un teint ni trop clair, ni trop foncé... Quel bonheur pour mes yeux de la voir. Mais je dois mon concentrer, l'enfant arrive, enfin.

«Encore un effort, c'est bientôt fini. Poussez une dernière fois.»

Silence...

«Je l'ai ! C'est fini, vous pouvez souffler, Ma reine.»

Nous nous sommes éclipsés dans la salle d’à côté avec la petite, oui c'était une fille, une toute petite créature pleurant la vie comme on pleure les peines. Nous l'avons nettoyée avec la plus grande attention puis mesurée, puis pesée... Enfin, nous avons demandé son nom à sa mère... Amaterasu, c'est ce qu'elle nous répondit.


Nom : Lirhoyl
Prénom : Amaterasu
Sexe : Féminin
Jour de naissance : 04 Martalo 622
Heure de naissance : 18H42
Lieu de naissance : Jordal
Groupe sanguin : O
Rhésus : -
Poids : 3,213 Kg
Taille : 49 cm
Anomalies : /
Particularités : L'enfant présente une marque autour de l’œil gauche, nous ne pouvons pas en dire plus tant qu'elle n'aura pas ouvert les yeux.


Il est temps de rendre la petite à Sa Majesté, je m'en suis chargé... En lui passant dans les bras, elle m'a regardé un moment, puis, dans l'ombre d'un sourire, m'a murmuré : Merci. J'ai l'habitude d'entendre les parents nous dire ça, mais ce merci là, il n'était pas comme les autres. La manière de le dire, ce sourire étrange... J'en étais intrigué et touché à la fois. On dirait qu'elle cachait quelque chose. Je dois sûrement me faire des idées. Qu'est-ce que la reine peut cacher à son peuple ? Elle est si généreuse et vraie avec nous, il n'y a pas de raison que cela change ! Je lui ai donc sourit en retour et, me souvenant pourquoi j'étais là, lui ai lancé :

«Nous reviendrons d'ici une semaine ou deux pour voir si l'enfant évolue correctement. Il serait dommage qu'elle tombe malade, elle est si jolie...
-D'accord, encore merci... Quel est votre nom ?
-Euh... Je... Yoris de Balemaskay, je suis le frère de Laure de Balemaskay, la dirigeante de la ville de Playpris...
-Ah cette chère Laure ! Vous avez bien de la chance d'être son frère. Ravie de vous avoir rencontré, Yoris. A dans une semaine, alors.
»

Elle m'a à nouveau sourit. Je me suis incliné légèrement pour lui dire au revoir, et nous sommes parti du palais. Une dure journée s'achevait là, et la même chose nous attendait le lendemain...




"I wait for you, no matter how long..."

J'écoute et chante ce refrain que tu m'as appris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Srimi-Ombre
Past Eldrigan
Past Eldrigan
avatar

Féminin Les Pichons
Nombre de messages : 434
Age : 20
Classe : Sram.
Métiers : Tueuse d'Hommes.
Guilde : Le Clan des Eldrigans.
Cercle :
199 / 200199 / 200

Date d'inscription : 06/12/2011

Qui est-ce ?
Cercle::
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: Murmures du passé.   Sam 11 Mai - 17:59

Chapitre 2 - L'enfant albinos.
Narrateur : Sophie Lirhoyl, reine des terres de Raldes, mère d'Amaterasu.
Le 17 Martalo 622
«Yoris ! Yoris ! Vite, entrez !
-Pourquoi cette agitation, Ma reine ?
»

Je ne lui ai pas répondu... Au lieu de ça je l'ai tiré vers ma fille qui dormait paisiblement dans son berceau. Mon enfant, ma chère petite arrivée là par accident, si seulement cet homme... Rien qu'en y repensant, j'en ai des frissons... Mais je ne dois rien montrer, personne ne doit savoir la vérité. C'est pour leur bien, son bien, mon bien. Faisons comme si de rien n'était. J'ai pris Amaterasu dans mes bras, et tendu son petit corps fragile au médecin. Il comprit d'où vînt mon inquiétude d'un seul coup d’œil, en même temps, qui ne remarquerai pas le problème lorsqu'un enfant né à les cheveux blancs ? J'avais peur que cela soit grave, quel choc cela ferait si ma fille meurt ! Tout le monde pensera que je suis mauvaise mère. Malheur... Je jette un regard au médecin, lui suppliant une réponse, vite.

«Je... Je crains que l'enfant soit albinos, Majesté...
-Elle survivra ? S'il vous plaît, dites moi que oui.
-Ne vous inquiétez pas, ce n'est pas mortel, il n'y a pas de soucis. Ce que m'inquiète c'est que, plus tard, elle ait un trouble de la vision... D'ailleurs, a-t-elle déjà ouvert les yeux ?
-Je ne pense pas.
»

C'est vrai qu'en y repensant, je n'ai jamais vu ses yeux. J'aurai espéré qu'elle ai les miens, mais étant albinos, ils seront à coup sûr rouges. Comme c'est regrettable... Au final elle ne me ressemblera en rien. Enfin, peu importe, après tout si elle peut faire perdurer la lignée royale tout ira bien.

«Madame, vous permettez que je lui ausculte tout de même les yeux ?
-Hein ?... Oh, euh, oui, allez-y, Yoris.
»

Le médecin posa l'enfant sur une table puis, avec une magie servant à éclairer, il ouvrit l’œil droit de ma fille.
Arrêt.
Plus personne ne parlait, plus personne ne bougeait. L'oeil n'étais pas celui d'un albinos. L’œil n'était même pas bleu comme celui des bébés. Il était vert. Un vert sublime, encore plus que celui de mes yeux. Mais, si elle n'était pas albinos, pourquoi avait-elle les cheveux blancs ? Je commençais vraiment à paniquer. Il ne faut pas qu'elle meurt, vis, ma petite. Vis. Yoris, dans un mouvement d'hésitation, dirigea sa main vers l’œil gauche de l'enfant, celui autour duquel il y a ces marques étranges, puis écarta les paupières lentement. Soudain, il eut un mouvement de recul impressionnant.

«Il y a un problème ?
-Je... L'en... L'enfant... Son... Son...
»

Je me suis à mon tour approchée de ma fille et, après avoir ravalé ma salive, ouvrit sa paupière.
Tout s'écroule.
J'ai regardé le médecin, il murmura un mot. Un seul.

«Démon.»

Cette fille. Cette chose. La descendance de ce démon m'ayant violée. Elle a hérité de lui. Ma fille est un démon.




"I wait for you, no matter how long..."

J'écoute et chante ce refrain que tu m'as appris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Murmures du passé.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Murmures du passé.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Murmures", une guilde RP worgen sur Kirin Tor
» retour vers le passé!
» Passé sombre.
» Sous les ailes des dragons du passé, à Forgefer.. ?
» Quand le passé nous tien...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan des Eldrigans :: Le village :: La Bibliothèque du Clan :: Les Ecrits des Mercenaires et Voyageurs-
Sauter vers: