Une partie des images présentes sur ce forum est l'oeuvre et la propriété d'Ankama ©
www.dofus.com/fr




Partagez | 
 

 ~ Les Mémoires de Kaisuke ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaisuke
Aventurier
Aventurier
avatar

Masculin Les Dopeuls
Nombre de messages : 95
Age : 23
Classe : Féca
Métiers : Alchimiste, Bijoutier, Forgeur d'Épées et Joaillomage
Guilde : Le Clan des Eldrigans
Cercle :
200 / 200200 / 200

Date d'inscription : 24/08/2012

Qui est-ce ?
Cercle::
199/200  (199/200)

MessageSujet: ~ Les Mémoires de Kaisuke ~   Lun 8 Avr - 22:33


~ Prologue ~



Eldrigans,

Le présent ouvrage que vous tenez entre vos mains n'est autre que le récit d'une vie banale comme on en voit à chaque nouvelle saison dans les contrées Amaknéennes.
J'accorde une dimension autobiographique à cet ouvrage, car bien qu'il ne relate pas les faits exacts qui se sont déroulés durant ma prime enfance (faute d'avoir une mémoire ayant perduré durant les dernières décennies), il traduit le souvenir que j'ai de ma vie antérieure, et je tacherai au fil de son évolution de vous conter les faits tels qu'ils sont survenus, en essayant de conserver une objectivité des plus impartiales.
Pourquoi cette démarche ? Je n'ai jamais trop aimé parlé de moi ; je ne vous ai jamais réellement donné des informations concrètes à mon sujet, et je ne vous blâme aucunement de ne pas m'en avoir demandé. Mais là n'est pas la question du sujet. Elle réside néanmoins dans l'idée que j'ai eu envie de vous faire partager mon histoire, à vous, et à tout lecteur de ce récit. A vrai dire, la pensée de disparaître sans laisser de traces pour ma descendance m'a quelque peu tourmenté ces derniers temps, et la vigueur des jeunes Tomoaki et Cosanta au sein du Clan m'a conforté dans l'idée qu'il serait sage de faire part de mon trajet sur les sentiers du Monde des Douze, tant concrets qu'abstraits.
Lorsque le temps me le permettra, et que mes humeurs seront favorables à l'écriture, j'ajouterai des pages à la suite de celles déjà présentes.
Pour l'instant, je vous laisse à mes débuts, ou du moins aux plus lointains souvenirs que les méandres de ma mémoire puissent se rappeller...


Dernière édition par Kaisuke le Mar 14 Jan - 22:25, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaisuke
Aventurier
Aventurier
avatar

Masculin Les Dopeuls
Nombre de messages : 95
Age : 23
Classe : Féca
Métiers : Alchimiste, Bijoutier, Forgeur d'Épées et Joaillomage
Guilde : Le Clan des Eldrigans
Cercle :
200 / 200200 / 200

Date d'inscription : 24/08/2012

Qui est-ce ?
Cercle::
199/200  (199/200)

MessageSujet: ~ Les Mémoires de Kaisuke ~   Lun 8 Avr - 22:34


~ Chapitre Premier ~



C'était le dernier de ses paniers que Kaisuke venait de remplir... De simples paniers fait d'osier et d'amour par Sirghsshragadrgphomlabrgdu qui attendait patiemment à la maison le retour des siens.

La menthe sauvage poussait en abondance en cette saison, Rosal semblait content et avait été bon. Le jeune garçon aimait à déceler les jeunes plants cachés entre deux rochers, dissimulés par d'épais taillis ou masqués par quelques zones d'ombre présentes ici et là. Une fois la pousse repérée, il la cueillait avec le plus grand soin possible, évitant d'abîmer ou de rompre la frêle tige rattachant le reste à la terre. Oh, bien sur ce travail n'avait rien de sensationnel, rien qui sorte de l'ordinaire de la paisible vie du garçon... Il n'en aimait pas moins ça.
L'air frais du soir d'été commençait à souffler légèrement sur la province d'Amakna, une colline au loin masquait déjà un bout de soleil. Le ciel se remplissait de couleurs chatoyantes, reflets teintés de doré, d'orange et de mauve, et le calme était partout. Le chant des oiseaux saluant la venue de la nuit retentissait aux oreilles de Kaisuke, les feuilles des arbres bruissaient tranquillement au gré du vent, et la fumée de quelques cheminées se dissipait au loin. Le garçon songea au  repas que sa mère devait être en train de préparer, et la pensée des victuailles qui l'attendaient fit apparaître un petit sourire au coin de ses lèvres.

Sur le chemin du retour, il croisa Dowo, le bûcheron du village, affairé à fagoter ses bûches. Celui ci habitait une petite masure faite de troncs d'arbres plantés les uns à la suite des autres, le tout recouvert par une vaste planche de bois d'une épaisseur surprenante, remplie de bosses et d'anfractuosités, et pourvue d'une longueur peu commune. Dowo certifiait qu'il s'agissait là d'un morceau d'une créature vivant sur une île éloignée qu'il avait combattu dans sa jeunesse... Le bûcheron était une des rares personnes du village – excepté son père – en qui Kaisuke avait une totale confiance ; robuste et vigoureux, c'était un brave homme des plus sympathique qui savourait les plaisirs de la vie et qui offrait toujours l'occasion de passer un agréable moment, ce pourquoi Kaisuke l'admirait. Entre deux empilements, il remarqua la présence du garçon et lui fit signe de son large bras de venir le rejoindre. Ce dernier se fit une joie d'aller le rejoindre en sautillant, puis déposa ses paniers près des fagots avant que l'homme ne lui ébouriffât les cheveux :

« - Hé là gamin ! Encore à faire la cueillette, hein ? Tu ne t'en lasseras donc jamais !
Le rire du bûcheron résonnât dans les collines, et Kaisuke répondit d'un ton moqueur :
- Oh je préfère ça plutôt que de couper de bois encore et encore, toujours en plus petits morceaux, c'est fatiguant et bien trop répétitif à mont goût ! Et c'est aussi bien plus dangereux... Surtout que ta hache à l'air bien affûtée...
- Héhééé, la Montagne des Craqueleurs n'est pas si loin tu sais, et il est facile d'y trouver les pierres de ces géants de roc. Elles sont parfaites pour aiguiser les lames de toute facture sans les émousser !
- Dis, tu as déjà combattu un Craqueleur ? demanda Kaisuke
- Bien sûr gamin, plus que tu n'as de doigts sur tes mains et sur tes pieds pour les compter ! Et je recommencerai sûrement dans les semaines à venir, mon stock a beau être assez important, il commence néanmoins à s'épuiser...
- Vrai ? Je pourrais venir avec toi ?!
Le bûcheron écarquilla les yeux, bomba le torse et laissa s'échapper un long rire tonitruant qui fit fuir les oiseaux alentours. Après quelques secondes, et reprenant peu à peu l'usage de la parole, la bouche étirée en un large sourire et les yeux mouillés de larmes, il poursuivit :
- Que tu crois ! Tu es bien trop jeune et tes bras ne soulèveraient même pas un de leurs petits doigts ! Sincèrement désolé. La saison prochaine peut être, voire celle d'après, enfin quand tu te seras enfin décidé à choisir une divinité à laquelle faire allégeance. A ce moment là tu... Ahem. Et bien on en reparlera !
- Oh que si je viendrai ! Sinon mon père te flanquera une belle rouste dont tu te souviendras pendant longtemps, « Foi de Moburo » qu'il dirait !
- Haaa tu me feras toujours rire p'tit gars... Aller, file. On doit t'attendre à la maison, et il me reste du pain sur la planche avant de rentrer souper. Bonne soirée ! »

Kaisuke ramassa ses paniers, salua le bûcheron d'un ample signe de la main et s'en fut en courant le long du sentier bordé d'arbres et de buissons en fleur.

La route bifurquait à l'ouest en descendant légèrement , puis remontait vers le nord jusqu'à atteindre un tertre de terre battue entouré d'arbres et de rochers. Depuis là haut, on pouvait apercevoir un petit vallon encadré de basses collines verdoyantes. Cette plaine était plus riche en herbe que les autres coins de la contrée ; les champs et les élevages de bouftous se comptaient par dizaine. Chaque petit clos était pourvu d'un abri bas recouvert de paille sèche, autant à l’extérieur qu'à l'intérieur pour le bien être des bêtes. Le tout donnait à la vallée un charme  rural et pittoresque qui plaisait à Kaisuke. Il avait grandit dans ces champs, le soleil sur sa peau et le vent dans ses cheveux ; pour rien au monde il ne désirait se séparer de cet havre de paix auquel il était tant attaché.
L'astre du jour qui disparaissait peu à peu derrière les collines avoisinantes dardait encore quelques rayons sur les épaules du garçon . Il avançait d'un pas léger sur la route, contemplant au loin les volutes de fumée montant au ciel et nourrissant l'air d'un doux fumet de porkass rôti et de pichon frit. Le village approchait, Kaisuke revenait parmi les siens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
~ Les Mémoires de Kaisuke ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fan-Fiction] Mémoires d'un guerrier
» Mémoires d'un Janissaire
» [Héritage] Présentation des Mémoires de Kizenhrak
» Les mémoires d'un bleu. Privé
» Mémoires de guerre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan des Eldrigans :: Le village :: La Bibliothèque du Clan :: Les Ecrits des Mercenaires et Voyageurs-
Sauter vers: