Une partie des images présentes sur ce forum est l'oeuvre et la propriété d'Ankama ©
www.dofus.com/fr




Partagez | 
 

 Journal d'un Osamodas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Punkbear
Gardes
Gardes


Nombre de messages : 6
Cercle :
165 / 200165 / 200

Date d'inscription : 22/02/2012

MessageSujet: Journal d'un Osamodas   Ven 9 Mar - 23:47

Chapitre I
La carte éponyme


Un jour alors que je me balade du côté de l’atelier des poissonniers d’Astrub en quête de nourriture, je vois un petit Ecaflip aux prises avec des pious ils sont relativement nombreux, entre six et sept je pense, et malgré tous ses efforts, ses sorts ne sont pas assez puissants. La situation m’amuse quelque peu puisque le pauvre bougre les soigne plus qu’il ne les blesse. Apres quelques minutes j’interviens et ordonne à un de mes bouftous d’aller lui filer un coup de main.

Une fois sorti d’affaire il vient me remercier, les yeux mouillés par ses larmes. Il porte un pantalon orange, un pagne bleu sur lequel est imprimé le dessin d’une patte en jaune, l’ensemble vient colorer son pelage brun clair.
Il dégage une certaine timidité attendrissante, sans doute ce qui me donne envie de le prendre sous mon aile.
- Seche tes larmes va... C'est fini t'es en sécurité maintenant.Dis-moi mon petit, quel est ton nom ?
L’Ecaflip me regarde avec des grands yeux, puis baisse la tête l’air gêné : Je…je n’en ai pas...
-He bien on va-t’en trouver un ! Viens avec moi.

Nous voilà donc en train de marcher en direction de ce j’appelais « mon chez moi »
-Pourquoi vous m’avez aidé monsieur ?
-Hé mon chaton, pas la peine de m’appeler monsieur tu sais ! T’as quel âge ? 6 ans 8 ans ?
-Huit. Il répond toujours avec son petit regard de chacha battu
-Ben tu vois moi j’en ai 12 donc j’suis pas beaucoup plus vieux que toi. Tu peux m’tutoyer.Ha au fait, moi c'est Punkbear. Appelle moi Punk.
Dis-je avec un grand sourire
Il me sourit à son tour, d’un sourire franc que je n’aurais jamais imaginé voir un jour sur ce visage qui semblait si triste…
-Et donc ? Pourquoi tu m’as aidé ?
-Bah on va dire que j’suis pas du genre à laisser un ptio se faire picorer par des pious hahaha.
Non sans rire j’t’aime bien voilà tout. Tu sais moi aussi j’ai dû apprendre à me débrouiller. Je réfléchis un instant puis ajoute : Bon remarque moi j’suis pas tout seul. Je lui montre mon bouftou ainsi qu’un tofu qui sort de sa laine.
Ha ben tu te cachais bien au chaud petit trouillard.
Bon ben j’te présente mes deux compagnons Toto mon tofu et Ballo mon plus beau bouftou.

Nous arrivons donc à mon abri, oh ce n’est rien de bien méchant, un chariot de vendeur ambulant que j’avais retourné pour me protéger de la pluie. Pour le froid, me blottir dans la laine de mes bouftous suffisait largement.
-Bon et bien voilà tu peux rester avec moi si ça te dis, on partagera ce qu’on trouvera comme nourriture. Ça te va ?
-Heu oui oui mais j’ai pas grand-chose, il vide sa sacoche et il en sort quelques noisettes un chapeau très élégant sur lequel est fixé une carte, un as de pique, et un bout de tissu parfaitement plié.
-C’est quoi ça ?
-Ça c’est ma vie, aussi loin que je me rappelle je les ai toujours eus…
Il prend le chapeau et le met fièrement sur sa tête, il est clairement trop grand et lui tombe sur le visage, je rigole mais lui reste très sérieux et déplie soigneusement le morceau de tissu, il s’agit en réalité d’une cape sur laquelle on peut voir la forme du pique au centre ,en gros, et sur les quatre coins, le même symbole en plus petit. Il la porte à présent et tout comme le chapeau, elle est beaucoup trop grande pour lui mais cette fois je ne rigole pas.
-Asdepique
-Hum ?
-A présent tu t’appelleras Asdepique et plus jamais on ne te considèrera comme un faible
Il ne répond rien, se contente de sourire et de rabaisser le chapeau sur ses yeux mais j’ai le temps de voir la flamme de la vie renaitre dans ses pupilles…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Punkbear
Gardes
Gardes


Nombre de messages : 6
Cercle :
165 / 200165 / 200

Date d'inscription : 22/02/2012

MessageSujet: Re: Journal d'un Osamodas   Lun 26 Mar - 13:15

Chapitre II
La Chevaliérisation


Cela fait déjà deux jours qu'Asdepique vit avec moi.Il est gentil et commence à faire preuve de confiance en lui. Malgré tout ça me fait une bouche en plus à nourrir et déjà que je m'en sortais à peine, maintenant on est franchement en galere. Mais bon il n'est pas trop stupide, enfin juste assez pour qu'on puisse monter des arnaques, je vais lui en parler quand il rentrera de sa balade.


Il arriva en debut d'apres-midi de sa "tournée des poubelles", breudouille. C'est en mangeant le dernier morceau de viande que nous nous sommes partagé que je lui expose ma premiere idée.
Dis, j'ai pensé à un truc, va falloir qu'on se debrouille pour trouver à manger et se mettre quelques kamas en poche.
Asdepique se contenta de faire oui de la tête tout en arrachant un bout de viande avec ses dents.
Bon alors voila ma premiere idée, je monte sur tes épaules et on enfile cette grande cape. Ensuite, on attend qu'un aventurier, un iop de préference, passe et la je lui sort le grand jeu, je le flate en lui disant qui à l'air d'un vaillant combatant et que je peux le faire entrer dans une confrérie qui rassemble les plus grands heros de notre monde.
Asdepique semble interessé par mon idée et ajoute
Oui mais faudrai trouver un nom...
Tout juste, j'ai pensé à " l'Ordre des Piges Hons.
Ha ouai c'est bien ça!
Bon et apres,au moment de l'adoubement, jl'assomme avec mon marteau et on lui fait les poches.
C'est un super plan mais t'as pas peur qu'ils conprennent pas le mot adoubement?
Bah on verra bien le moment venu

Bon finalement les Iops sont des Iops et on a du changer le nom, on a opté pour "chevaliérisation"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asdepique
Eldrigan Glyon
Eldrigan Glyon


Masculin Les Pichons
Nombre de messages : 460
Age : 24
Classe : Ecaflip
Métiers : chasseur, boucher, forgeur de dagues ainsi que forgemage Eleveur de dragodinde à temps plein
Guilde : Secte de l'infini
Cercle :
200 / 200200 / 200

Contrats de prédilection : Ceux avec plein de combats et plein de kamas.
Date d'inscription : 12/09/2011

Qui est-ce ?
Cercle::
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: Journal d'un Osamodas   Dim 1 Avr - 17:21

Chapitre III
La Secte de l'Infini


Waa si j’avais pensé un jour me servir d’une plume et écrire…
Punkbear a eu une sacrée patience pour m’apprendre à écrire, franchement j’en voyais pas l’intérêt mais il a su éveiller ma curiosité en me parlant de son journal ou plutôt de notre journal maintenant.
Je vais en profiter pour raconter un truc qui a changé notre vie.


Voilà à peu près une semaine qu’avec Punk on a quitté Astrub pour visiter le monde des douze.
Apres avoir traversé la forêt des Abraknydes, on avait franchement peur, on s’est retrouvé Punkbear et moi aux plaines de Cania. C’est jolie la bas je m’y sens bien et les blops sont rigolos on en a tué quelques-uns et on a trouvé dans leurs restes des clefs.
Sur le coup on a pas trop compris à quoi elles pouvaient servir puis on a vu d’autres aventuriers courir, on les a donc suivi pour se retrouver dans une sorte de grotte pleine d’aventuriers qui hurlaient plus fort les uns les autres, j’avais aussi mal aux oreilles que les fois où je me rendais au zap d’Astrub.
Des groupes d’aventuriers se formaient de partout, sur le coup on était paumés c’était la première fois qu’on se retrouvait dans un donjon et apparemment à nous deux on pouvait pas s’en sortir.

C’est au moment de faire demi-tour que je me suis cogné contre une Fecatte.
Elle m’a impressionné parce qu’elle était très jolie mais en même temps elle imposait un certain respect.
Elle portait des vêtements roses, et des bottes vertes et un chapeau et une cape doués de parole, ils ont dit en même temps :
-He vas-y attaque le lui, il a vraiment l’air nul !
Heureusement elle les fit taire et me dit avec un sourire:
-Hé regarde devant toi petit !

Elle était accompagnée d’un Sram portant un Solomonk et assis sur une Dragodinde, c’était la première fois que j’en voyais. Il y avait aussi un Osamodas aux cheveux blonds, lui portait un bandeau qui semblait aussi avoir une bouche et un genre de dragon miniature violet le suivait.
La Fecatte se tourna vers eux :
-Hé les gars on a encore de la place non ? On les prend avec nous ?
Ils ne répondirent pas. Elle prit donc ça pour un oui et nous les présenta.
Le Sram était son mari, Spakator, l’Osamodas un ami du nom de Rousco. Elle, s’appelait Keyliia.

Apres des combats plus épiques les uns que les autres nous finîmes par vaincre le blop multicolore royal. Alors qu’on sortait du donjon couverts de gelé, Keyliia nous invita à rejoindre leur guilde dont elle était la toute nouvelle meneuse.
C’est ainsi que Punkbear et moi avons rejoint cette bande de joyeux lurons qui formaient
La Secte de l’Infini








Dernière édition par Asdepique le Mar 8 Mai - 12:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asdepique
Eldrigan Glyon
Eldrigan Glyon


Masculin Les Pichons
Nombre de messages : 460
Age : 24
Classe : Ecaflip
Métiers : chasseur, boucher, forgeur de dagues ainsi que forgemage Eleveur de dragodinde à temps plein
Guilde : Secte de l'infini
Cercle :
200 / 200200 / 200

Contrats de prédilection : Ceux avec plein de combats et plein de kamas.
Date d'inscription : 12/09/2011

Qui est-ce ?
Cercle::
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: Journal d'un Osamodas   Lun 2 Avr - 13:09

Chapitre IV
La Citée Blanche



Nous avons bien grandis depuis que nous sommes dans la guilde, nous avons pris quelques cercles aussi. Les membres sont gentils et Rousco possède une maison à Astrub qu’il a mis à la disposition de la guilde. Elle est à côté de l’hôtel de vente des bijoutiers, c’est une grande maison des trois étages. Malgré tout on a décidé d’apprendre un métier.

Punk est devenu paysan et il commence à apprendre à faire du pain, moi je cuisine du poisson que je trouve dans les poubelles.
Punkbear veut que l’on mette de côté les quelques kamas que nous gagnons, il ne souhaite pas rester trop longtemps dans la maison de guilde et m’a proposé que l’on s’achète une maison tous les deux.
Je le comprends, d’ailleurs j’espère qu’un jour moi aussi je posséderai ma propre maison.

Keyliia et les autres nous ont parlé des deux grandes citées, eux ont prêté allégeance à Brâkmar. Cependant il y a quelques Bontariens et tout le monde nous recommande de rentrer dans la milice de citée de lumière.

Nous avons donc entrepris un long voyage jusqu’à Bonta. Keyliia nous a indiqué le chemin sur nos cartes. Les Secteux nous ont donné quelques équipements plus adaptés à nos cercles de puissance, ainsi qu’une caisse d’épées de boisaille heureusement on a bricolé un truc à roulette que tirent les bouftous de Punk, c’est vraiment gentil de leur part et Punkbear a même eu droit à une bouloute de la part de Rousco, je crois que c’est son mentor.
Apres quelques jours de marche, nous atteignons enfin les remparts de la citée blanche.
Sur le coup on était complètement paumé cette ville gigantesque pour nous qui avions vécu uniquement à Astrub…
On a du tourner quelques heures avant d’arriver aux portes de la milice. Des aventuriers ayant rejoint les troupes allaient et venaient en parlant de « traques », ils plaisantaient entre eux sur la manière dont ils avaient vaincu leurs adversaires.
A vrai dire cela ne me faisait pas peur, au contraire cela m’excitait de combattre d’autres aventuriers.
On arriva devant Amayiro qui nous demanda de lui ramener dix épées de boisailles chacun, on comprit alors pourquoi on se trimballait la caisse depuis Astrub.

Nous avons donc ainsi rejoint les rangs de Bonta et commencé notre formation par le biais de missions. Nous continuons malgré tout à faire des donjons avec la guilde. Bon je dois y aller, un nouvel ordre de mission est arrivé…




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asdepique
Eldrigan Glyon
Eldrigan Glyon


Masculin Les Pichons
Nombre de messages : 460
Age : 24
Classe : Ecaflip
Métiers : chasseur, boucher, forgeur de dagues ainsi que forgemage Eleveur de dragodinde à temps plein
Guilde : Secte de l'infini
Cercle :
200 / 200200 / 200

Contrats de prédilection : Ceux avec plein de combats et plein de kamas.
Date d'inscription : 12/09/2011

Qui est-ce ?
Cercle::
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: Journal d'un Osamodas   Lun 2 Avr - 20:32

Chapitre V
La maison


Haha aujourd’hui est un grand jour pour Punk et moi.
On va enfin prendre notre envol, destination…Pandala ! Et oui le jour où notre travail est récompensé est arrivé, on s’est acheté une jolie petite maison pas très loin de la taverne ! Quoi on est grand maintenant on peut boire, j’ai 16 ans et Punk en a 20 !
Bon j’suis vraiment très heureux, faut dire que la chance nous sourit, on a gagné plein de kamas on s’est payé des jolies capes et chapeaux comme ont Keyliia et Rousco puis j’ai trouvé un magnifique Solomonk dans une poubelle à Bonta, franchement les gens jettent n’importe quoi !
Bon le fait est que je vais devoir patienter encore un peu avant de pouvoir le porter, mon cercle actuel ne me le permet pas. A ce propos je suis un peu jaloux de Punk, grâce à son mentor il passe les cercles à une vitesse folle moi je traine un peu puis j’ai personne pour me conseiller et m’apprendre à maitriser mes sorts, enfin bon je me débrouille pas trop mal quand même hein puis j’ai un nouveau compagnon depuis deux ans, un chaton que je peux invoquer quand j’en ai besoin, il est mignon et très perspicace mais qu’est-ce qu’il mange ! Pire qu’un gloutovor mais bon j’ai l’impression que plus je le nourri plus il est coriace en combat.
Bon aller je dois filer, les Secteux ont préparé une petite fête pour l’occasion !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Punkbear
Gardes
Gardes


Nombre de messages : 6
Cercle :
165 / 200165 / 200

Date d'inscription : 22/02/2012

MessageSujet: Re: Journal d'un Osamodas   Lun 2 Avr - 20:38

Chapitre VI
La Mission


A lala j’ai vraiment pas de pot, être désigné volontaire pour une mission d’infiltration de cette envergure… J’espère que je vais pas être découvert. Mon petit journal ça fait bien longtemps que je ne suis pas venu écrire sur tes pages, As’ non plus apparemment, que veux-tu on a grandi j’ai maintenant 24 ans, As’ en a 20. On a surement passé l’âge de tenir un journal et puis ces dernières années n’ont pas été de tout repos entre les missions et l’entrainement, puis la guilde aussi, As’ est devenue bras droit moi j’ai préféré le rang de trésorier. As’ est vraiment surprenant il aide à gérer la guilde d’une main de fer mais en même temps il est bon et juste, on ne peut pas en dire autant lorsqu’il travaille à la milice, bon il a des méthodes comment dire personnelles, il a vraiment de la chance ce gars-là, jouer la condamnation d’un suspect à pile ou face… Enfin Amayiro semble passer ce petit détail vu qu’il obtient de bons résultats et puis il m’a confié qu’il songeait à lui donner une promotion, ce serait formidable pour lui, devenir capitaine.

Enfin j’espère qu’il va s’en sortir et ne va pas m’en vouloir, officiellement je vais devenir un déserteur qui a rejoint les rangs de Brâkmar.
Quoiqu’il en soit mon petit journal je te prends avec moi mais je vais devoir te cacher dans l’estomac de Ballo.
Puisse notre amitié surmonter cette épreuve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Punkbear
Gardes
Gardes


Nombre de messages : 6
Cercle :
165 / 200165 / 200

Date d'inscription : 22/02/2012

MessageSujet: Re: Journal d'un Osamodas   Dim 15 Avr - 18:13

Chapitre VII
Correspondances


Sur la page du journal est collé un morceau de parchemin

Bonta le 14 Flovor de l’an 637


Mon cher ami,

Je t’envoie cette lettre par tofu messager car je me doute que tes nouveaux supérieurs surveillent le courrier des miliciens et certainement le tiens plus que les autres. Je tenais à te faire part d’une nouvelle sensationnelle, j’ai été promus au rang de capitaine, je dirige maintenant une petite équipe de quatre miliciens. Hé oui comme tu peux le voir je commence à avoir plus de responsabilités, les missions s’enchainent mais j’ai comme l’impression qu’elles ne font que préparer une plus grosse. Malheureusement je n’ai aucune idée de ce qu’elle peut être. En tout cas j’ai pu faire la connaissance des membres de mon équipe au travers de quelques missions et le fait est qu’ils sont très bons au combat, puis j’ai un lieutenant qui m’a l’air digne de confiance, une Roublarde du nom d’Anne Imusse. J’espère que tu rends bien compte que si je te dis tout ça c’est parce que j’ai toujours autant de confiance en toi et que je refuse de croire que tu es devenu un traitre.

Ecamicalement, As’.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Punkbear
Gardes
Gardes


Nombre de messages : 6
Cercle :
165 / 200165 / 200

Date d'inscription : 22/02/2012

MessageSujet: Re: Journal d'un Osamodas   Dim 22 Avr - 21:25

Sur la page du journal est collé un morceau de parchemin

Bonta, le 26 Descendre de l’an 637



Cher Punkbear,
En ces périodes de fêtes de Nowel, Amayiro m’a fait un cadeau que je qualifierais d’empoisonné. J’ai eu la confirmation de mes soupçons sur le but final des quêtes que j’ai dû faire avec mon équipe ces derniers mois, il s’agit d’une mission d’infiltration. Dans la mesure où tu es soit disant un traitre et désormais un ennemie je t’en ai déjà trop dit. Bref si jamais un de mes hommes ou moi se fait capturer, j’espère que l’on pourra compter sur ta loyauté…
Et comme une mauvaise nouvelle arrive jamais seule, dernièrement j’ai traversé une sale période, j’ai l’impression qu’Ecaflip m’a laissé tomber. Un innocent est mort pas ma faute, j’ai ordonné son exécution, tu comprends j’avais fait comme d’habitude, j’avais demandé à mon Dieu de m’indiquer s’il était coupable ou non, via un pile ou face, mais il semble qu’il m’a induit en erreur.
Et comme cela ne suffit pas, le fils de cet homme est mort en voulant le venger.
Je ne sais vraiment pas où j’en suis, et puis ton silence n’arrange rien.

En espérant avoir de tes nouvelles,

As'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asdepique
Eldrigan Glyon
Eldrigan Glyon


Masculin Les Pichons
Nombre de messages : 460
Age : 24
Classe : Ecaflip
Métiers : chasseur, boucher, forgeur de dagues ainsi que forgemage Eleveur de dragodinde à temps plein
Guilde : Secte de l'infini
Cercle :
200 / 200200 / 200

Contrats de prédilection : Ceux avec plein de combats et plein de kamas.
Date d'inscription : 12/09/2011

Qui est-ce ?
Cercle::
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: Journal d'un Osamodas   Mar 1 Mai - 10:43

Chapitre VIII
Nouvelle(s)



Il m’est arrivé un truc génial, j’ai trouvé l’amour, mais perdu quelques souvenirs. Mais j’ai trouvé l’amour ! Et on s’est fait des amis aussi, Et j’ai trouvé l’amour !!!
Tu te demandes surement à quoi elle peut bien ressembler ?
Et bien c’est une jolie Sacrieuse aux cheveux bruns, elle porte un pantalon noir et un haut blanc et elle a un sacré caractère. Elle s’appelle Sacry-Stie et c’est Ecaflip qui l’a mise sur mon chemin… Enfin plutôt ce qui lui sert de grand-père.
C'était une de ces chaudes journées comme l'on peut en connaitre sur l'île de Pandala. Mon camar…Comment ça on s’en fou ? Ha oups je parlais à Punk et j’ai écrit en même temps.
Bon c’est pas grave.
Depuis elle nous a rejoint dans la Secte de l’Infini et puis on sort souvent avec la guilde c’est sympas.
Tout arrive en même temps, j’ai plein de chose à te dire, comme par exemple l’arrivé d’un nouveau continent, une île qui a été coupée d’Amakna il y a des années à cause de je ne sais quoi, une île gelée à ce qu’on m’a dit, sur le coup j’ai cru que c’était l’île de Nowel mais non vu que tout le monde en parlait et nous étions en Junidor.
Enfin mes amis et moi sommes en train de faire nos affaires pour préparer l’expédition sur cette île.
Il va falloir partir de Pandala pour rejoindre Astrub, de-là on traversera la forêt des Abraknydes en direction de la Route de la Roche, puis on continuera vers l’Ouest jusqu’à la Mer Kantil et on prendra le bateau. J’espère que le voyage ne sera pas trop long, j’ai vraiment hâte d’y être.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asdepique
Eldrigan Glyon
Eldrigan Glyon


Masculin Les Pichons
Nombre de messages : 460
Age : 24
Classe : Ecaflip
Métiers : chasseur, boucher, forgeur de dagues ainsi que forgemage Eleveur de dragodinde à temps plein
Guilde : Secte de l'infini
Cercle :
200 / 200200 / 200

Contrats de prédilection : Ceux avec plein de combats et plein de kamas.
Date d'inscription : 12/09/2011

Qui est-ce ?
Cercle::
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: Journal d'un Osamodas   Jeu 14 Juin - 16:25

Chapitre IX
L’île gelée



Mes mains sont gelées, fichu blizzard, fichue île, fichus boufmouths, fichues quêtes, fichue maire, jt’en foutrais moi des missions de rendre visite à tous les notables du coin, n’empêche que jme suis paumé moi !
Bon bah je vais te raconter ce qu’il s’est passé en attendant que ça se calme dehors, toute façon j’ai pas intérêt à bouger d’ici, même si c’est franchement glauque de se réfugier dans un mausolée mais bon j’étais pas loin du cimetière quand la tempête a débuté.

On est arrivé y’a déjà deux jours sur l’île de Frigost, t’aurais rie, un vrai débarquement de la Secte. On a dû louer le bateau pour nous tous seuls du coup on a payé plein tarif, un véritable arnaqueur ce marin mais bon…
Une fois accosté on nous a de suite envoyé voir la maire du patelin, mais bon franchement on avait plus envie d’aller voir de plus près la faune du coin. Dans la bourgade il y avait des sortes de rats, des gélikans, des crabes et des chachas sauvages vu leur aspect. Rien qui m’intéressait au fond, Sacry-Stie, Driidrine, la meilleure amie de Sacry-Stie et Punkbear m’ont suivi à l’extérieur de la ville pendant que les autres se baladaient à l’intérieur.
Une fois la porte de la ville franchie, nous étions ébahis, une étendue blanche à perte de vue, quelques arbres gelés par le froid par ci par là, et des étranges bêtes, des boufmouths à ce qu’il parait. Ce sont ni plus ni moins des bouftous parfaitement adaptés aux températures extrêmement basses de la région, certains sont très imposants et arborent de magnifiques dorures sur leurs cornes, d’autres ont des cornes très grandes. Enfin ils ont beaux avoir l’air puissants on se dégonfle pas et on attaque un groupe qui passait pas loin de nous.
On comprend vite qu’on risque d’avoir quelques soucis, en effet là où on croyait attaquer deux bestioles on s’aperçoit que quatre autres congénères viennent les secourir. On a beau repousser au maximum le moment fatidique où il va falloir combattre, personne ne vient de notre côté.
Personnellement je récapitule notre situation, deux Osamodas maîtrisant le feu, une Sacrieuse maîtrisant l’eau et un Ecaflip maîtrisant la terre. En face six créatures dont on ignore absolument tout. Enfin notre équipe couvre presque tous les éléments, avec un peu de chance ils craindront l’eau, le feu ou la terre, et puis les Osamodas peuvent nous soigner.
Soudain, trop absorbé par mes réflexions je vois mes camarades me faire des signes, et je comprends pourquoi en voyant une masse imposante charger sur moi, j’ai juste le temps d’esquiver avec un bond, j’en profite pour frapper l’animal dans sa course avec mes griffes joueuses, le résultat est assez encourageant car le boufmouth aux cornes dorées semble subir de gros dégâts. Toutefois il est coriace, il va falloir encore quelques coups du genre si je veux le tuer.
Pendant ce temps Punkbear et Driidrine appuyés par leurs dragonnets tentent des dégâts feu avec des frappes du craqueleur. Sacry-stie prépare ses châtiments de son côté.
Les charges et les coups de cornes s’intensifient, il faut essayer de les repousser. Je fonce donc sur l’un des boufmouth et utilise un de mes sorts de maitrise de la terre, des crocs sortent de celle-ci et forment une mâchoire qui se referme sur ma cible, celle-ci est repoussé en arrière et subit de gros dégâts, je me rends compte que trois boufmouths sont alignés, une configuration parfaites pour mes griffes joueuse. Malgré tout je subis les attaques des autres monstres et les Osamodas peinent à soigner toute l’équipe, Sacrie-Stie dont la puissance à monter grâce à ses châtiment prend l’initiative de lancer son sort de sacrifice sur nous tous. Elle inflige alors d’énormes dégâts grâce à sa maîtrise de l’eau. Y’a pas à dire, elle assure. Elle nous tire d’un mauvais pas et fini par achever tous nos adversaires.
Epuisés par ce combat, nous décidons de rentrer à la ville.
On reçoit alors un tofu messager de la part de notre meneuse qui nous donne rendez-vous à l’Est de la ville pour une surprise.
On suit donc le tofu qui nous amène rapidement au lieu de rendez-vous et la surprise annoncée est de taille, à vrai dire elle est haute de deux étages.
Une magnifique maison donc spacieuse et tout et tout. Notre meneuse l’avait acheté sur un coup de tête. On était malgré tout bien content de savoir qu’on aller pouvoir dormir au chaud cette nuit, l’odeur du repas qui était déjà en pleine cuisson venait nous mettre l’eau à la bouche.
Le lendemain donc aujourd’hui on a décidé de partir tous ensemble voir la maire qu’on était censé aller voir la veille. Apres s’être perdu un bon nombre de fois dans cette grande ville, on a fini par arrivé à l’hôtel de ville.
Une fois les présentations de bases faites, elle nous a confié à tous une quête que franchement je maudis, allé voir toute une liste d’habitants du blaide. Au début ça aller, c’était même simas si on enlevé le côté « je vous balade d’un bout de la ville à l’autre ».
Puis il fallut aller voir un habitant à l’extérieur de l’enceinte et là ce fut le drame, alors qu’on se dirigeait tous en direction du lieu indiqué, un troupeau de boufmouth fonça sur Sacry-Stie qui était en retrait, ni une ni deux j’ai sauté derrière elle et je les repoussé avec mon sort de classe. Mon plan avait parfaitement fonctionné jusqu’au moment où je vis qu’un des animaux avait accroché sa corne au ma ceinture et me traina derrière lui.
Mes amis ont bien essayé de me rattraper mais c’était trop tard. Je bouffais de la neige comme jamais j’aurais cru le faire, les cailloux qui dépassaient du manteau neigeux étaient pour ma tête.
Je parvins à saisir mon couteau de chasse et d’un coup net, j’ai coupé ma ceinture.
Inutile de dire que je me suis empressé de me rhabiller à cause du froid, mais le vent commençait à se lever et mon instinct me dit d’aller me trouver un endroit pour me mettre à l’abri.
J’ai bien fait de suivre ce conseil car à peine entré dans ce cimetière, le blizzard s’abattait sur moi.
Je ne sais absolument pas depuis combien de temps je suis là ni combien de temps je vais devoir y rester…





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journal d'un Osamodas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journal d'un Osamodas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azov ou le journal d'un patriote.
» Brève du Journal Officiel du Donjon.
» Journal d'un paysan
» Un journal de la Horde...
» Korelin le petit osamodas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan des Eldrigans :: Le village :: La Bibliothèque du Clan :: Les Ecrits des Mercenaires et Voyageurs-
Sauter vers: