Une partie des images présentes sur ce forum est l'oeuvre et la propriété d'Ankama ©
www.dofus.com/fr




Partagez | 
 

 L'histoire de Friada

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayra'
Past Eldrigan
Past Eldrigan
avatar

Masculin Le centoror
Nombre de messages : 992
Age : 35
Classe : Iopette
Métiers : bricoleur
Guilde : Les petits Pedestres
Cercle :
190 / 200190 / 200

Contrats de prédilection : Tout les contrats.
Date d'inscription : 05/04/2009

Qui est-ce ?
Cercle::
157/200  (157/200)

MessageSujet: L'histoire de Friada   Dim 24 Juil - 13:28

Ayra' était partie depuis un bon moment de la maison. Mais après deux semaine d'absence, elle rentra à la maison.
Devant la tête joyeuse de ces camarades, elle prit la parole :


- Mes amis, j'étais partie dans la bibliothèque du maître corbac. J'y suis resté longtemps dans l'optique de trouver ddes écrit de nos ancêtres. Après plusieurs jour j'ai trouver un livre d'une dénommé Friada. Une ancienne Eldriganne. J'ai réussi à décrypter un passage. Concernant ses histoire, sachez que je me mettrai au travail pour tout savoir d'elle.
Bonne lecture !


Elle posa le parchemin puis s'en alla.

Le commencement du renouveau.

L’automne… la ou les feuilles tombent de leur arbre.
Moment triste pour certain, c’était le cas pour Friada. Une Eldriganne assez âgée qui était un peu désespéré de la monotonie du mercenariat.

- Les feuilles tombent… Elles en ont marre de leur arbre, alors elles partent… Et si je faisais pareil ? J’ai eu mon joyeux printemps. Ne serais ce pas le temps pour moi de tomber ?

Elle ne cessa de se retourner cette question pendant bien des semaines. Pendant ce temps, à la maison. Ces collègues n’ont pas cessé de se demander ce qui se pouvait se passer dans sa tête.

Elle qui d’habitude, était toujours prête à s’impliquer au sein des Eldrigans. Elle n’y passa que quelques minutes pour voire ce qu’il y avait de nouveaux. Quant à la Maison, mieux valait ne pas y penser. On ne la voyait plus.
Son fidèle ami Lior, un de la Haute sphère se décida d’agir et d’aller la voire.
Après quelques heures de recherche, il la trouva dans la plaine de Cania. Allongée les yeux tournés vers le ciel

- Friada ? dit Lior en soupirant.

- Lior ? Que fais-tu ici ?

- Je suis venu te voire. Tout le monde s’inquiète. Que se passe-t-il ?

- J’ai peur… Le temps est peut-être venu pour moi de tomber de l’arbre.

- Que veux-tu dire ? S’interrogea Lior.

- Je te demande ça en tant qu’ami de longue date, laisse moi du temps… Je vais prendre une décision sur mon avenir.

- Je ne vais hélas pas te forcer à me supporter. Mais si je comprends bien, tu vas peut-être quitter le clan… Sache avant que je parte, que j’ai mis plusieurs heures à te retrouver car tout le monde dans le clan s’inquiète pour toi. Tu fais partie de la famille. N’oublie pas ça sil-te plait

Friada resta muette et le regarda partir. Bien qu’elle savait déjà sa décision, elle se rallongea et pensa aux pour et aux contres de cette décision qui allait tout changer. Que pourrait-elle faire après ? Reprendre son métier de boulanger ? Pourquoi pas.
Après bien des combats pour oublier ses soucis, elle se mit en route vers la maison.

- Voila. Dernière fois que je viens ici en tant que mercenaire…

Elle rentra dans la maison… Il n’y avait personne… Sauf un jeune et joyeux féca.

- Il y a d’autre mercenaire dans les parages ? demanda-elle.

- Non mais je vous attends !!! Répliqua le jeune féca.

- Hum ? Pourquoi ?

- Je veux vous poser des questions. Mon papa me demande de chercher le métier que je veux faire.

- Bon… Pourquoi pas. Que veux-tu savoir ?

- Plein de choses !! Pour commencer, combien de contrats avez-vous réalisé ?

L’air souriant, Friada commença à répondre à toutes les questions du jeune et curieux féca. Se disant que c’est la dernière fois qu’elle renseigna un aventurier. Elle répondu en détails à toutes les questions.

- Maintenant, dernière question ! dit-t-il l’air heureux.

Te souviens-tu de ton premier contrat ?

Cette question choqua la Cra. Bien sûr qu’elle s’en souvenait. Même si c’était il y a fort longtemps ça l'a profondément marquée.

- Cette question va être un peu longue à répondre. Allons-nous assoir
Après s’être installés sous un arbre, voyant que le féca était impatient d’entendre sa réponse, Friada commença son récit :

- C’était il y a trois ans environ. J'avais été fraîchement promue Eldrigan avec un dénommé Lior. On ne s’était pas vraiment parlé depuis notre entrée dans le clan. Le membre de la haute sphère était reparti travailler. , nous étions que tout les deux à la maison, nous nous étions mis à discuter et cela avait duré environ deux bonnes heures. Personne ne venait donc nous n’avions que ça à faire. Nous avions énormément de point commun. On n’avait trouvé ça un peu bête de se rencontrer que maintenant. Pourquoi pas quand on postait pour être eldrigan ? Personne ne savait. Nous étions sans doute trop occupés. Quand la nuit tomba, nous étions un peu fatigués de parler sans bouger. Nous avions décidé de combattre des bouftous ensemble, tout cela pour unir une amitié qui allait durer longtemps. Après bien des combats, Nous étions enfin devant le bouftou Royal. :

- Te voila gros tas de laine !

- Allons-y !

Après quelques minutes de combats on avait récupéré les restes de ce qu’il y avait dans son… « Corps »
Nous sommes rentrés quelques heures de marche à la maison des mercenaires. On S’était dit qu’on allait se quitter après avoir récupéré quelques paperasses à lire chez nous.
Nous avons eu une énorme surprise en voyant un énutrof pleurant sur notre table.
Bien étonnés, nous lui avons demandé d’expliquer ses problèmes.

- Ma fille. Elia, la plus jolie des Sadidas à été enlevé par un Sram.

- Les Srams…

- Il me demande une rançon de 40 000 kamas que je n’ai pas… Pour demain soir en plus. Sinon il la tue… Il a dit qu’il me trouvera pour la rançon. Je vous en supplie. Ce n’est pas mon genre de faire ça mais Elia est la seule personne auquel je tiens dans ce bas monde… Sauvez la, je serais prêt à payer 5 000 kamas chacun si vous la récupérez.

- Nous acceptons ce contrat ! décida Lior.

- Où l’avez-vous vue pour la dernière fois ? demanda Friada. C’est trop risqué d’attendre qu’il vous trouve. Cela pourrait facilement tourner au drame.

- Dans le coin des bouftous. Elle cherchait de la laine avoir son 100ème diplôme de tailleur

- Bien, nous allons commencer la recherche. Nous vous la ramènerons !

- Je l’espère. Je resterai ici et j’espère que vous réussirai

Après un regard foudroyant avec Lior, on s’est lancé dans la direction du zaap. Après avoir entendue de nombreux cries des marchands du coin. Nous sommes arrivés au zaap. dix minutes plus tard, nous étions au Coin des bouftous.

- Cherchons des indices. Affirma Friada

Après quelques minutes de recherche, Lior trouva quelques choses. C’était de nombreux bouftous mort qui n’avait plus leur laine.

- C’est sans doute elle. Dit Lior

Nous avons examiné les bouftous et après avoir fouillé quelques mètres autour nous avons trouvés un fil de soie. Nous étions si à la fois heureux d’avoir trouvés le fil, mais aussi inquiet concernant l’enlèvement. En effet, la jeune Sadida avait réussi à laissez une marque pour qu’on la retrouve mais seul les dieux pouvait savoir ce qui lui arrive en ce moment. Il fallait se dépêcher.
Après bien des kilomètres, le fil de soie se terminait devant une maison un peu en ruine. La peinture n’était pas rénovée. Les consolidations partaient. Tout cela montrait que ce n’était pas habitable. Cependant, c’était une planque parfaite pour un ou deux jours.
Nous savions que c’était un disciple de Sram. Donc nous avions deviné qu’il y avait sûrement des pièges.
Lior enleva sa cape fièrement pour utiliser une technique qu’il adorait. La perception.
Grace à cela, nous avions tout esquivé. Les pièges à poison… les pièges mortels... Aucun ne nous était tombé dessus. Pensant avoir l’effet de surprise, nous sommes rentrés discrètement dans la maison. Parvenus dans le salon. Nous étions surpris de voir un Sram joyeux criant « Kamas ! ».
Plein de courage, je me suis mis à envoyer toute les flèches magiques que je pouvais.
Je l’ai vu tomber après quelques secondes. Je n’étais pas étonné. J’avais envoyé de quoi tuer un Scarabosse Doré. Hélas, nous étions contre un Sram. Ce n’était qu’un simple double de lui. Sous l’effet de surprise, j’avais reçu un coup sournois venant de mon dos. Lior avait eu beaucoup de chance et réussi à esquiver ses attaques. Je ne sais pas si la déesse Ecaflip l’a aidé, mais à ce moment là, Lior parvint à blesser le Sram avec toutes ses cartes. Après quelques minutes de combat entre les deux individus, je m’étais réveillée avec un énorme mal de crâne. L’amitié et l’instinct me forcèrent à prendre mon arc d’un seul coup et de tuer le Sram qui avait mis à terre Lior. J’avais touché sa colonne vertébrale… C’était finit. Enfin… Notre premier contrat, qui a failli nous coûter la vie. Nous avions libéré la Sadida et Rendu à son père qui était tellement heureux qu’on aurait dit qu’il avait gagné Un million de Kamas.
Voila l’histoire de mon premier Contrat.
Le Jeune Féca avait toujours le sourire aux lèvres et dit :

- Vous faites un métier formidable. Vous sauvez des vies, de plus vous êtes bien payés. Vous avez des personnes qui vous soutiennent en cas de problèmes. Je ne vois pas qu’elle autre métier égalise ça ! C’est décidé. Quand je serai grand je serai ELDRIGAN !

Friada fut étonnée de ces dernières paroles. Il avait raison. Pourquoi partir chercher autre chose alors que l’on a tout ici ? Elle remercia le jeune féca et s’en alla chercher Lior.

Il était souvent en train de chasser des blops à cette heure de la journée. Le trouvant en train de se reposer, elle se jeta dans ses bras.

- Wow ! Dit-t-il surpris.

En effet c’était une marque d’affection qu’ils ne s’étaient pas fait depuis longtemps. Elle commença à expliquer la décision dont elle avait parlé.

- Je reste avec les Eldrigans. Vous êtes l’élément qui fait en sorte que ma vie soit si heureuse. Merci.

Lior avait le sourire aux lèvres. Et c’est sous un couché de soleil qu’ils rentrèrent à la maison.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'histoire de Friada
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» Liqueur panda de brume; histoire, description et questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan des Eldrigans :: Le village :: La Bibliothèque du Clan :: Les Ecrits des Mercenaires et Voyageurs-
Sauter vers: