Une partie des images présentes sur ce forum est l'oeuvre et la propriété d'Ankama ©
www.dofus.com/fr




Partagez | 
 

 Ombres ënigmatiques - A la poursuite du sorcier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Timemaster (décédé)
Past Eldrigan
Past Eldrigan
avatar

Masculin Le Flaqueux
Nombre de messages : 1324
Age : 22
Classe : Xélor
Métiers : Fauch'heures, Bricol'heures
Guilde : Eldriganum Majori Gloriam
Cercle :
1 / 2001 / 200

Contrats de prédilection : Ceux où le travail est fait... proprement.
Date d'inscription : 22/01/2009

Qui est-ce ?
Cercle::
0/200  (0/200)

MessageSujet: Ombres ënigmatiques - A la poursuite du sorcier   Dim 22 Aoû - 15:53



Moi j'vous l'dis, on croise des gens pas nets -pour ne pas dire qu'ils sont aussi limpides que d'la bave de Boo, parfaitement m'dame- du côté de la bicoque des Mercenaires, ces temps-ci. Aussi vrai que j'm'appelle Ethyl-Hic, L'Espion Eldrigan dans toute sa quintessence, on en voit de toutes les couleurs en ce moment... Tenez, cette disciple de Sram, par exemple !
Vêtue de pourpre, elle a erré une bonne partie du mois de Joullier parmi les mercenaires, les voyageurs, les Iops dépravés, et j'en passe... Muette la plupart du temps, il lui prenait parfois l'envie d'clamer un discours incompréhensible. C'est vous dire les cas dont on doit s'occuper... Enfin, suivant mon légendaire instinct d'investigation, j'ai m'né l'enquête, oui m'dame !
Il s'est avéré que la d'moiselle avait été envoûtée par un sorcier sadida et que, le sortilège rompu, elle comptait bien s'venger. Et d'vinez sur qui elle comptait pour donner une volée de bois vert au barbu ?


La d'moiselle a également affirmé que le mage noir avait des vues sur le royaume et l'trône d'Amakna, oui m'dame, c'est qu'il a d'la bouteille le sorcier ! Et vous n'avez pas tout entendu : ironie du sort, depuis que la Sram avait subi celui du barbu, elle se trouvait liée à lui ! Elle voyait ce sur quoi se portait le regard du Sadida, l'espace d'un instant.
C'est ainsi qu'à quatre reprises, elle est venue apporter aux occupants d'la bâtisse d'étranges visions :


C'était, protégée par une ceinture de pierre et de belles bâtisses, une dame entourée de noirs volatiles. Elle était... fière mais serviable, attentionnée. De par son allure altière, on aurait pu la confondre avec une déesse. Une déesse des Corbacs.


C'était... aveuglant. Un paysage idyllique, oui... C'est flou. J'ai vu une plage de sable fin, derrière laquelle se trouvait une jungle tout aussi oppressante que la sorcellerie de l'Infâme.
...
Et puis, il a levé les yeux.
J'ai aperçu un fabuleux vaisseau qui, loin de flotter sur l'onde tranquille, semblait plutôt taillé pour fendre les vents ! Le sorcier a jeté un bref regard à la gamine, puis il est parti.






Une arche d'azur. Un point de passage obligé pour les aventuriers, oui... Ceux-là même qui viennent voler le blé de cette brave famille de fermiers ! Je contemple... Non, le sorcier la contemple avec dégoût et frustration. Il rêvait de bâtir une petite maison dans cette prairie.


Il jetait un regard malsain à l'Osamodas qui sortait du beau... bâtiment. Celui-ci contemplait d'un air satisfait les bourses de Kamas accrochées à sa ceinture. Il ne les avait pas avant d'entrer, c'était certain.
Guilleret, le disciple invocateur a sorti une... monture d'un... enclos attenant et s'est mis en selle. Le sorcier l'a regardé s'éloigner en mâchonnant un brin de Kalyptus. Et puis, il est entré, lui aussi.
J'ai vu un volatile à l'air austère et puis... plus rien.



L'étrange d'moiselle a presque supplié les épav... charmants occupants de la Maison pour qu'ils cherchent à quels lieux se rapportaient ces descriptions. Selon elle, le sorcier avait fait escale à chacun d'eux, avant d'prendre la poudre d'escampette -ou d'perlinpinpin, qui sait !- . Elle clamait à qui voulait bien l'entendre que ces endroits avaient une importance capitale pour l'mage noir, et que celui-ci n'allait pas tarder à passer à l'action.
Le vaillant disciple de Pandawa que je suis s'est bien sûr renseigné, parfaitement m'dame, et il s'avère que la d'moiselle avait vu juste. Car quelques jours plus tard...


Mes amis !
Le moment est venu, je le sens, il est là ! En ce moment même, le sorcier use de sa terrible magie ! Il est parti du premier endroit que je vous ai décrit pour se rendre au troisième. J'ai ensuite perdu sa trace mais il est réapparu au deuxième lieu dont je vous ai parlé. Partant de celui-ci, il s'est ensuite dirigé vers le quatrième... avant de s'évanouir je-ne-sais-où.
Mais maintenant... Maintenant, je ressens à nouveau sa présence. Il se trouve... Il se trouve à la croisée de ces chemins !



Je n'sais pas c'qui s'est passé dans la caboche des occupants de la bicoque, mais ils se sont tous rués au-dehors pour aller dénicher le sorcier... Il faut dire que la d'moiselle avait promis une somme rondelette à qui l'aiderait. Moi ? Si je suis parti affronter l'mage noir ? Vous plaisantez ? Je travaillais ! Il fallait bien que quelqu'un s'occupe de dénicher quelques informations à ce sujet... Si j'avais peur ? Allons... De toute manière, lorsque j'ai besoin de Kamas, je vais me servir dans la caisse du Clan !
Hum.
Toujours est-il qu'à la suite d'un certain Perceval-legallois, les aventuriers ont fini par débusquer l'barbu ! Ce dernier psalmodiait d'étranges incantations...


Interrompu dans ses tentatives d'invocation d'une obscure poupée, le sorcier, énervé, se rua sur les arrivants. La riposte ne se fit pas attendre et il s'ensuivit un terrible combat.
Oh, bien sûr, si j'avais été d'la partie c'aurait été vité réglé, parfaitement m'dame ! Mais j'dois dire qu'ils ne s'en sont pas trop mal tirés et c'est sous les flammes du fameux Perceval que l'barbu s'est écroulé.


"On ne peut plus pratiquer les arts occultes librement maintenant !"

Vaincu, le sorcier s'est laissé... raccompagner jusqu'à la bicoque des Mercenaires, où l'attendait une d'moiselle furax. On lui rapporta l'fait d'armes du Perceval, et elle le récompensa... Mais le plus croustillant est à v'nir, oui m'dame ! Les aventuriers ont rapidement encerclé l'barbu, tandis que la Sram s'approchait, lentement...
Et soudain, elle a sorti de nulle part une dague. L'genre de lame incurvée qu'vous préférez savoir dans vos mains plutôt que dans celles du gaillard d'en-face. Etonnant d'voir qu'un Sadida puisse à ce point manquer de pot !
Tout le monde retenait son souffle. Certains Eniripsas au coeur fragile se sont même évanouis lorsque la d'moiselle a brandi son arme, prête à frapper. Alors elle a tranché. Quelques fractions de s'condes plus tard, l'mage noir s'est retrouvé délesté de quelques poils de barbe et d'une amulette dont la Sram s'est emparée avec un cri triomphant.


Elle avoua alors aux aventuriers que cette amulette possédait une valeur inestimable -elle aurait, dit-on, appartenu à un grand sorcier sadida- et qu'elle comptait bien en tirer profit. L'barbu, même s'il tremblait encore comme un brindille, précisa que la d'moiselle avait déjà tenté de lui dérober l'artefact, et qu'il avait dû lui j'ter un sort pour se défendre. Ses lamentations furent couvertes par le rire sinistre de la disciple de Sram.
La vérité faite sur l'histoire, elle remercia les aventuriers, leur dit combien elle aimait "faire des affaires" avec eux, puis franchit le seuil de la porte en laissant le sorcier aux bons soins des occupants de la bicoque.
Profitant de la confusion générale, l'barbu s'éclipsa également, non sans avoir clamé des menaces de vengeance au préalable.

C'est ainsi que les aventuriers se sont r'trouvés seuls dans la bicoque, légèrement médusés, et avec l'amère sensation de s'être faits avoir. Moi j'vous l'dis m'dame, on n's'méfie jamais assez des disciples de Sram !

[HRP]

Voilà qui clôt ces petites animations estivales ! Je tiens à remercier tous ceux qui se sont impliqués, et ont joué un rôle dans les péripéties de Satna-Gelë (et pour ceux qui n'apprécient pas la petite entourloupe de Satna, rassurez-vous, vous aurez l'occasion de lui faire comprendre votre point de vue... tôt ou tard Wink ) !
Félicitations à Perceval-legallois qui a trouvé Aga-nime le premier, et qui lui a roussi les poils de barbe au passage !
J'espère que ces énigmes en "petit comité" auront égayé vos soirées à la Maison des mercenaires et qu'entre deux sommes au fond du hammac, vous avez pris plaisir à vous tordre quelques méninges Very Happy .
Pour ceux qui ne sont pas parvenus à déchiffrer les propos sibyllins de Satna, quelques explications sont disponibles à la suite de ce post.

Merci à tous !

Timemaster.

[/HRP]




Virgule, et le reste est vivant

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clan-eldrigans.forumactif.com
Timemaster (décédé)
Past Eldrigan
Past Eldrigan
avatar

Masculin Le Flaqueux
Nombre de messages : 1324
Age : 22
Classe : Xélor
Métiers : Fauch'heures, Bricol'heures
Guilde : Eldriganum Majori Gloriam
Cercle :
1 / 2001 / 200

Contrats de prédilection : Ceux où le travail est fait... proprement.
Date d'inscription : 22/01/2009

Qui est-ce ?
Cercle::
0/200  (0/200)

MessageSujet: Re: Ombres ënigmatiques - A la poursuite du sorcier   Dim 22 Aoû - 15:54

[HRP]

Passons donc à la résolution de cette seconde énigme Wink . Moins corsée que la précédente, elle a cependant donné du fil à retordre à certains. Il fallait tout d'abord bien comprendre les paroles de Satna : chaque soir, celle-ci apportait un fragment de l'énigme aux occupants de la Maison ( voir ce sujet ) , et ce n'est qu'une fois tous ceux-ci annoncés que l'on pouvait se lancer dans la traque du sorcier.
Chaque fragment se rapportait à un lieu, nous allons donc voir lesquels Wink .

Citation :
C'était, protégée par une ceinture de pierre et de belles bâtisses, une dame entourée de noirs volatiles. Elle était... fière mais serviable, attentionnée. De par son allure altière, on aurait pu la confondre avec une déesse. Une déesse des Corbacs.

La ceinture de pierre n'est autre que la muraille du Château d'Amakna, qui abrite en effet de fort belles bâtisses, des rues joliment pavées, un donjon splendide, etc. Quant à la "dame entourée de noirs volatiles" : il s'agit de Morri Gane, disciple de Iop proposant aux personnes impliquées dans le conflit entre Bonta et Brâkmar de revenir à la neutralité. On peut la trouver à la Milice du Château, et il s'agissait donc du lieu recherché.
L'indice permettant d'identifier la dame était bien sûr la mention des Corbacs. Et pour cause, ils occupent la pièce !
Le nom même de cette disciple de Iop pouvait également aider : "Morrigan" est, dans la mythologie celtique, la déesse de la guerre (entre autres choses réjouissantes) qui apparaissait sous la forme d'un corbeau (fin de la minute culturelle) .

Pour ce premier fragment, il s'agissait donc de la milice du château :


Citation :
C'était... aveuglant. Un paysage idyllique, oui... C'est flou. J'ai vu une plage de sable fin, derrière laquelle se trouvait une jungle tout aussi oppressante que la sorcellerie de l'Infâme.
...
Et puis, il a levé les yeux.
J'ai aperçu un fabuleux vaisseau qui, loin de flotter sur l'onde tranquille, semblait plutôt taillé pour fendre les vents ! Le sorcier a jeté un bref regard à la gamine, puis il est parti.

Une plage de sable fin, une jungle... on pense indubitablement à l'île de Moon en lisant ces lignes ! Pour sa part, le "fabuleux vaisseau" se trouve être un transporteur Brigandin ("taillé pour fendre les vents" ... Il vole ! ) .
Le transporteur brigandin de l'île de Moon, donc :


Citation :
Une arche d'azur. Un point de passage obligé pour les aventuriers, oui... Ceux-là même qui viennent voler le blé de cette brave famille de fermiers ! Je contemple... Non, le sorcier la contemple avec dégoût et frustration. Il rêvait de bâtir une petite maison dans cette prairie.

La "famille de fermiers" et la "petite maison dans [la] prairie" renvoient bien évidemment à nos chers Ingalsses. le lieu recherché se trouve donc sur leurs terres ( "Le champ des Ingalsses") . L'arche d'azur ? Un Zaap, tout simplement !
Il fallait donc trouver le Zaap du champ des Ingalsses :


Citation :
Il jetait un regard malsain à l'Osamodas qui sortait du beau... bâtiment. Celui-ci contemplait d'un air satisfait les bourses de Kamas accrochées à sa ceinture. Il ne les avait pas avant d'entrer, c'était certain.
Guilleret, le disciple invocateur a sorti une... monture d'un... enclos attenant et s'est mis en selle. Le sorcier l'a regardé s'éloigner en mâchonnant un brin de Kalyptus. Et puis, il est entré, lui aussi.
J'ai vu un volatile à l'air austère et puis... plus rien.

Un beau bâtiment dont on ressort avec des bourses de Kamas, après s'être adressé à un "volatile [...] austère" (un hibou ! ) ... Il s'agit bien sûr d'une banque ! Et comme on mentionne un enclos, une Dragodinde et du Kalyptus, il est évident que l'on se trouve dans les Montagnes des Koalaks.
La banque du Village des éleveurs pour ce dernier fragment :


Ces quatre positions dénichées, on pouvait suivre les ultimes instructions de Satna-Gelë :

Citation :
Mes amis !
Le moment est venu, je le sens, il est là ! En ce moment même, le sorcier use de sa terrible magie ! Il est parti du premier endroit que je vous ai décrit pour se rendre au troisième. J'ai ensuite perdu sa trace mais il est réapparu au deuxième lieu dont je vous ai parlé. Partant de celui-ci, il s'est ensuite dirigé vers le quatrième... avant de s'évanouir je-ne-sais-où.
Mais maintenant... Maintenant, je ressens à nouveau sa présence. Il se trouve... Il se trouve à la croisée de ces chemins !

Ici, il fallait bien prendre en compte l'ordre dans lequel avait été donnés les premiers indices. On sait donc que le sorcier a effectué un premier trajet du premier au troisième lieu. Autrement dit, de la Milice du Château au Zaap du champ des Ingalsses.


Ensuite, il est réapparu au transporteur brigandin de l'île de Moon et a rallié la banque du Village des éleveurs.


"La croisée de ces chemins" s'impose d'elle-même à nos yeux : c'est en [5/4] qu'il fallait se rendre pour trouver (et affronter ! ) le sorcier !



Voilà, la lumière est désormais faite sur les propos de Satna ! C'est promis, vous pouvez désormais siroter votre cocktail au bord de la piscine sans vous creuser davantage les méninges ! J'espère que cette énigme -plus aisée que la précédente- vous aura plu !

[/HRP]




Virgule, et le reste est vivant

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clan-eldrigans.forumactif.com
 
Ombres ënigmatiques - A la poursuite du sorcier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fan-fiction] L'avènement des ombres
» [Horde] La Reflexion des Ombres
» sorcier du domaine des cieux
» [Fan-Fiction] Le Héros Face au Sorcier
» Les Ombres d'Esteren, JdR en cours de réalisation...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan des Eldrigans :: Accueil :: La Maison-
Sauter vers: