Une partie des images présentes sur ce forum est l'oeuvre et la propriété d'Ankama ©
www.dofus.com/fr




Partagez | 
 

 Traité sur la liberté selon Asparagus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asparagus
Past Eldrigan
Past Eldrigan
avatar

Masculin Le Crustorail
Nombre de messages : 455
Age : 26
Classe : Féca
Métiers : Mercenaire à la droite mémorable. Membre du corps des alchimistes de l'île d'Otomaï. Rodeur nocturne.
Guilde : Le Clan des Eldrigans
Cercle :
187 / 200187 / 200

Contrats de prédilection : Les contrats hors normes, où ça pète de partout, tout en passant inaperçu.
Date d'inscription : 07/04/2010

Qui est-ce ?
Cercle::
181/200  (181/200)

MessageSujet: Traité sur la liberté selon Asparagus.   Jeu 20 Mai - 16:19

Préavis: Ce texte est le fruit de mes méditations, pour votre confort je vous conseille de vous munir d'aspirine et de patience, car pour pouvoir débattre du texte qui suit il faudra l'avoir lu en entier. Je souhaite bon courage aux suicidaires aux lecteurs de ce texte.


La liberté, un mot qui sort de toutes les bouches mais qu’elles n’arrivent pas toutes à définir ou le font mal… Il faut avouer que définir le mot « liberté » n’est pas simple, chacun a son avis dessus et chacun fait des erreurs. Je ne prétends pas non plus que cet écrit est LA grande Vérité avec un grand « V », loin de là même, cet écrit relate les conclusions de mes réflexions et ma vision de la liberté. Vous serez d’accord ou pas avec ce que je m’apprête à écrire, c’est pourquoi je reste ouvert à toutes discussions. Un philosophe dont le temps a effacé le nom prétendait qu’un vrai débat entre deux personnes est un débat où ces personnes ne restent pas campées sur leurs idées de bases, ils font évoluer leurs idées en fonction de ce qu’apporte leur interlocuteur dans le but d’atteindre la vérité, je partage cette idée.


La première définition de la liberté est aussi la plus simple, je cite : « Je suis libre alors je vais ce que je veux ! », cette définition enfantine est bien loin d’être parfaite. En effet, si l’on se contente de faire uniquement ce que l’on veut autrement dit ce qui nous plait, nous ne pouvons faire ce qui nous plait. Par exemple un jeune iop veut devenir maitre dans le maniement de la lame, cependant s’entrainer ne lui plait pas, il doit donc faire un choix, il ne peut faire totalement ce qui lui plait, il n’est donc pas libre. La liberté est un mot qui semble simple au premier abord mais il n’en est point, voici deux autres définissions de la liberté défendues chacune, par des grands philosophes.


La première découle de la précédente, puisse que choisir limite la liberté d’un être il ne devrait donc pas choisir. Imaginons un être totalement libre selon cette hypothèse, pour qu’il soit libre ses choix entre plusieurs options doivent suivre le modèle suivant. De toutes les options qui s’offrent à lui une seule et unique option doit comporte tellement d’avantages que choisir les autres serait dérisoire. Imaginons que pour sont repas l’être libre est le choix entre une assiette vide et une autre pleine à ras-bord, la question de se pose pas, il faut prendre l’assiette pleine. Notre être n’a donc plus à choisir il est totalement libre mais il ne choisit pas, ces choix sont déterminés à l’avance, il est passif dans ces choix et ces actions, est-ce réellement la liberté ? Personnellement je pense que non.


La deuxième définition est l’exact opposé de la première, plutôt que d’avoir une seule option n’ayant que des avantages dans un choix, il faut donc que toutes les options est autant d’avantages les une par rapport aux autres. Ainsi le choix n’est plus perturbé, l’être peut choisir sans être influencé ou déterminer. Mais imaginez vous devais dix assiettes ayant chacune une part de gâteau identique, laquelle allez vous choisir ? Que choisir quand tout reviens au même ? Cette situation induit l’indécision, qu’elle est l’utilité de choisir quand toutes les possibilités ne sont pas plus avantageuses les unes des autres ? On serait même tenté de choisir au hasard et donc de laissé notre choix être déterminer par un facteur extérieur. Selon moi, la liberté ne réside pas ici.


Ce qui suit est ma définition de la liberté, peut être qu’elle ne vous plairsa pas mais moi je la vois comme celà.

Dans ce cas où ce situe la liberté ? Qu’est ce qui revient dans toutes les hypothèses abordées ? Réponse, le choix. Aucun être n’est totalement libre, on ne choisit l’endroit où l’on nait, ni d’être malade... Ces chaines qui nous entraves sont nombreuses, travaille, obligations, devoirs et j’en passe. C’est pourquoi je pense qu’un véritable être libre est un être qui porte des chaines oui, mais il les a choisit. Ce sont ses chaines, son travaille, ses obligations, ses devoirs… Il fait son choix seul, c’est un choix réfléchit et il ne le regrette pas. Voici ma définition de la liberté.




Je te comprends.

-------

Ma fierté n'est pas mon ego.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Traité sur la liberté selon Asparagus.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Traité d'Amitié et d'Engagement diplomatique (Hollande)
» Tenue de druide (solstice) et sacktue de la liberté
» quel est le meilleur deck en type 2 selon vous?
» Traité sur l'écologie souterraine...
» Orléans (D.R.) (Informations et Traités)...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan des Eldrigans :: Le village :: La Bibliothèque du Clan :: Les Ecrits des Mercenaires et Voyageurs-
Sauter vers: